Trois cent mille Provençaux en plus

Frédéric Legrand - ©2008 20 minutes

— 

Plus de bébés et moins de cadres qui partent. La région Paca a vu sa population augmenter de 310 000 personnes entre 1999 et 2007, atteignant 4,82 millions d'habitants, a annoncé hier l'Insee lors de sa présentation des résultats du recensement*. Une croissance de 0,85 % par an, (0,6 % par an en moyenne nationale), au 7e rang des régions métropolitaines.

La hausse est due pour un tiers à un solde positif entre les naissances et les décès. Et pour deux tiers aux arrivées de néo-Provençaux. Ces arrivants sont surtout des actifs : « Paca gagne chaque année près de 50 actifs pour 10 000 habitants, alors que l'Ile-de-France en perd », note Valérie Roux, chef adjointe du service études de l'Insee. Le phénomène est particulièrement fort pour les cadres : près de 70 cadres en plus par an pour 10 000 habitants. « Les cadres qui se sont installés en Paca y restent de plus en plus », souligne Valérie Roux. Contrairement au stéréotype, la Provence attire moins de retraités que les autres régions : seulement 32 par an pour 10 000 habitants, ce qui la place au 11e rang des régions métropolitaines.

Géographiquement, la population semble revenir vers les villes : à part Nice, toutes les grandes agglomérations affichent un taux de croissance égal ou supérieur à la moyenne nationale. « Les gens semblent vouloir se rapprocher des bassins d'emplois, des lieux de service et de loisirs », analyse Valérie Roux. La palme de la croissance revient à Avignon avec près de 5 000 habitants supplémentaires entre 1999 et 2005, soit 0,9 % d'augmentation, taux supérieur de 50 % à la moyenne nationale.