Guérini multiplie les projets, mais promet des impôts stables

- ©2008 20 minutes

— 

Stabilité pendant six ans. Jean-Noël Guérini, candidat PS à la mairie de Marseille, a promis vendredi qu'en cas de victoire, il ne procéderait à aucune augmentation des impôts locaux pendant la durée de son mandat. A l'occasion de ses voeux à la presse, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône a expliqué que 50 % des Marseillais ne payant pas l'impôt, « ça ne serait que des ressources à la marge ».

Relevant que 28 % des Marseillais vivaient aujourd'hui en dessous du seuil de pauvreté, il a assuré qu'il s'attellerait « immédiatement à ce dossier, avec des décisions dans le domaine de l'enfance, de la famille et de l'emploi ». Le maire, a-t-il dit, doit « se transformer en VRP pour créer des zones d'entreprises », et pour cela, « il faut une ville propre, une véritable politique de transports, une offre de logements, des crèches et des logements étudiants » Le candidat PS a aussi promis de créer une équipe de rugby, de couvrir le Stade-Vélodrome et de consulter la population par référendum quant à l'éventuelle fermeture de l'incinérateur de déchets en construction à Fos.