finances

- ©2008 20 minutes

— 

Tous les candidats s'accordent pour dire qu'il faut apurer les comptes de la ville. Car sa situation financière est délicate : en août, le préfet a dû arrêter lui-même le budget de la ville (67 millions d'euros), présenté en déséquilibre dans la section « fonctionnement » (65 millions). L'Etat a fixé un plan de redressement des finances courant jusqu'en 2011. La chambre régionale des comptes préconise le non-remplacement de deux fonctionnaires sur trois, ainsi qu'une hausse des impôts locaux.