Meeting de Marine Le Pen à Marseille: Des échauffourées après une manif anti-FN, quatre arrestations

PRESIDENTIELLE Des jeunes ont lancé des projectiles et des pétards sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué par des tirs de lacrymo...

J.S.-M. avec AFP
— 
Un homme est interpellé en marge d'une manifestation anti FN.
Un homme est interpellé en marge d'une manifestation anti FN. — S. Thomas / AFP

La manifestation anti-FN à Marseille, ce mercredi, a rassemblé plus de 500 personnes, selon le comptage de la préfecture. Quatre personnes ont été interpellés par la police après quelques échauffourrées.

>> A lire aussi : Le meeting de Marine Le Pen à Marseille sous haute tension

La manifestation a rassemblé entre 500 et 600 personnes selon la préfecture de police, qui n’a signalé aucun incident majeur. Le rassemblement a commencé dans le calme à 18h et a été dispersé vers 20h, mais une poignée d’individus a ensuite tenté de gagner le Dôme, où se tenait le meeting, par des rues parallèles.

Des jeunes cagoulés, masqués voire casqués

En tête du cortège, des jeunes au visage masqué, cagoulé voire casqué ont brandi des fumigènes et lancé des projectiles et des pétards en direction des forces de l’ordre, qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène.

>> A lire aussi : Un militant «antifa» agressé à coups de couteau dans son appartement

Quatre personnes ont été interpellées pour des jets de projectiles sur les forces de l’ordre, selon la police.

Rassemblés sous les bannières de Solidaires, Sud, la Jeunesse communiste, l’Unef et la CNT, les manifestants, majoritairement jeunes, s’étaient rassemblés en haut de la Canebière et brandissaient des banderoles «Marseille solidaire contre l’extrême droite et le fascisme » ou « Contre le fascisme et la misère organise ta colère ».