Ligue 1: A Toulouse, l'OM perd la cinquième place, pas le sourire

FOOTBALL Malgré un troisième nul d’affilée en Ligue 1, cette fois à Toulouse, les Marseillais gardent un discours positif…

Nicolas Stival

— 

L'attaquant marseillais Dimitri Payet face au TFC, le 9 avril 2017 au Stadium de Toulouse.
L'attaquant marseillais Dimitri Payet face au TFC, le 9 avril 2017 au Stadium de Toulouse. — R. Gabalda / AFP

A la sortie des vestiaires, ce dimanche au Stadium de Toulouse, on aurait bien vu les Marseillais fredonner cet air célèbre : « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. » Après Lille (0-0) puis Dijon à domicile (1-1), les sixièmes de Ligue 1 venaient pourtant d’enchaîner un troisième nul d’affilée (0-0) qui ne les arrange pas vraiment dans le sprint final.

>> A lire aussi : Ligue 1: L'OM fait du surplace (0-0), Toulouse aurait mérité mieux aujourd'hui... Revivez ce match en direct avec nous

« C’est le meilleur de nos trois derniers matchs, a assuré leur entraîneur Rudi Garcia. Ce point nous permet au moins de rester en course pour l’Europe, même si on perd la cinquième place (récupérée par Bordeaux). » Bousculés en première période par des Toulousains visiblement motivés par les cérémonies du quatre-vingtième anniversaire de leur club, mais sauvés par un excellent Yoann Pelé (et par sa transversale devant Andy Delort à la 10e minute), les Phocéens ont réagi après la pause.

Les gardiens ont brillé

Le remplacement d’André Zambo Anguissa par Maxime Lopez leur a permis de mettre enfin le pied sur le ballon, pour contourner le défi physique imposé par leurs adversaires. « Il nous a manqué de l’adresse, peut-être un peu de cynisme et il aurait fallu un Alban Lafont un peu moins inspiré », remarque Garcia.

Décisif devant William Vainqueur ou Dimitri Payet, le jeune gardien du TFC, que l’OM apprécie beaucoup, n’a en revanche pas eu trop à s’employer face à un Bafétimbi Gomis bien loin de son niveau. « C’est un point qui comptera dans le sprint final », promet toutefois lui aussi l’ex-attaquant international. Quant à Payet, il prévient : « Il n’y a pas encore danger, mais il faut faire attention. »

>> A lire aussi : TFC–OM: Cette fois, le Stadium a supporté les Toulousains (et ça change)

La nuance est mince, et le discours pourrait changer en cas de faux pas au Vélodrome face à Saint-Etienne, dimanche. « C’est un concurrent direct qui vient chez nous et il faudra afficher une fluidité offensive comme lors de la deuxième période face à Toulouse », annonce Garcia, qui ne sort toutefois pas de son discours positif. « On a été très bons lorsqu’on était en position de chasseur, même si je préfère être chassé. » Après tout, la sixième place actuelle pourrait également être synonyme de Ligue Europa, si Paris ou Monaco remporte la Coupe de France.