Marseille: Après «Mélenchon à la plage», voilà «Mélenchon sur le Vieux-Port»?

PRESIDENTIELLE Après avoir rassemblé 120.000 personnes au Prado en 2012, le candidat de la France insoumise annonce un nouveau meeting en plein air à Marseille... 

Mathilde Ceilles

— 

Le meeting de Jean-Luc Mélenchon au Prado
Le meeting de Jean-Luc Mélenchon au Prado — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le suspense politique avait commencé il y a quelques semaines. Entre deux gants de boxe lors de leur précédente visite dans la cité phocéenne, Jean-Luc Mélenchon et ses équipes avaient évoqué leur retour à Marseille. Avec cette fois, un autre gros coup médiatique : l’organisation d’un meeting en plein air, comme en 2012.

>> A lire aussi : VIDEO. Emancipation par la «raclée», retraites, gymnase insalubre: Mélenchon en campagne dans une salle de boxe à Marseille

120.000 personnes au Prado

A l’époque, le candidat à l’élection présidentielle avait investi les abords de la plage du Prado… non sans mal puisque la municipalité s’était opposée à la tenue d’un tel événement. « C’est une position de principe de la ville de Marseille. Les plages du Prado n’ont pas à accueillir de meetings politiques, cela ne s’est jamais fait. Il n’y a rien contre Jean-Luc Mélenchon, la position du maire aurait été identique pour n’importe quel autre candidat », avait alors assuré Laure-Agnès Caradec, adjointe au maire chargée des espaces verts.

>> A lire aussi : Présidentielle: Mélenchon fait «plage au peuple» à Marseille

Une décision dénoncée à l’époque par Jean-Luc Mélenchon comme provenant de la « droite sarkozyste ». Le meeting avait toutefois bien eu lieu, permettant au député européen de rassembler pas moins de 120.000 personnes.

Des écrans géants à la Canebière

Cinq ans plus tard, le candidat de la France insoumise veut à nouveau frapper fort dans la deuxième ville de France. Depuis plusieurs semaines, les équipes du candidat étaient à la recherche d’un lieu emblématique et en extérieur pour un nouveau meeting. Une mission loin d’être simple, les espaces répondant au cahier des charges étant peu nombreux…

>> A lire aussi : VIDEO. De Bastille à République, Jean-Luc Mélenchon mobilise ses «insoumis» malgré les vents contraires

« On ne voulait pas le Prado, on voulait un nouveau lieu », explique Sarah Soilihi, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. Les organisateurs jettent alors leur dévolu sur le plus emblématique lieu de Marseille : le Vieux-Port. « Ça va faire de belles images, avec la mer derrière lui », se réjouit Sarah Soilihi. « Il y aura des écrans géants tout le long de la Canebière, on aura tout le Vieux-Port, et Jean-Luc Mélenchon sera entre la grande roue et le métro ! », se réjouit-elle, saluant au passage « une petite victoire ». Lundi dernier, le site officiel de Jean-Luc Mélenchon annonce ainsi un meeting sur le Vieux-Port et sur la Canebière le 9 avril.

Un lieu encore « à l’étude » pour la préfecture

Mais selon la porte-parole du candidat de la France insoumise, l’idée de ce meeting n’a pas tout de suite emballé tout le monde. Selon les informations de 20 Minutes, état d’urgence oblige, les autorités étaient plus favorables à la tenue d’un tel événement qui draine plusieurs milliers de personnes dans un lieu clos, plus facile à sécuriser, comme le parc ChanotBenoît Hamon a tenu un meeting il y a quelques semaines.

>> A lire aussi : Présidentielle: Hamon en meeting à Marseille devant des socialistes en ordre dispersé

« Ils auraient préféré qu’on refasse au Prado, ça aurait été beaucoup plus simple pour eux, confirme Sarah Soilihi. C’est une question de rapport de force. Là, au Vieux-Port, il faut arrêter les tramways… Au Prado, y’a rien à faire. On a eu une réunion avec tous les services pour donner quelques garanties. »

Sarah Soilihi avec Jean-Luc Mélenchon
Sarah Soilihi avec Jean-Luc Mélenchon - Sarah Soilihi

 

Du côté de la préfecture de police toutefois, on assure que « le lieu n’a pas été arrêté, c’est encore à l’étude. » La préfecture fait toutefois savoir que la décision sera rendue « assez vite », mais qu’elle est « encore en discussion avec les organisateurs ». Lancé lundi soir, l’événement Facebook de ce meeting annonce pour le moment plus de 1.200 personnes intéressées.