Fraude fiscale: Le 1er adjoint de Marseille n'aurait pas déclaré «plusieurs» comptes en Suisse

INFO 20 MINUTES Il évoque des «déclarations mensongères» de l’élu LR, également député des Bouches-du-Rhône et proche de François Fillon…

Clément Carpentier
— 
Dominique Tian, député LR à l'Assemblée Nationale.
Dominique Tian, député LR à l'Assemblée Nationale. — JACQUES DEMARTHON / AFP

L’affaire ne semble pas aussi minimaliste que Dominique Tian veut le faire croire. Alors que le député LR et premier adjoint à la maire de Marseille, qui apparaît dans l'organigramme de campagne de François Fillon, a reçu une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission dans sa déclaration de patrimoine », sa situation est loin d’être « régularisée » comme il le dit.

>> A lire aussi : Un député LR, engagé contre la fraude sociale, accusé de «blanchiment de fraude fiscale»

Devant les juges d’ici la fin de l’année

En effet, le parquet de Paris, contacté par 20 Minutes, enquête sur plusieurs comptes en Suisse de l’élu des Bouches-du-Rhône et non un seul comme lui le laisse entendre. Des comptes qui auraient été « ouverts, fermés puis rouverts » à plusieurs reprises selon la justice. Il est aussi soupçonné de « mensonges » dans ses déclarations à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

>> A lire aussi : Marseille: Accusé de fraude fiscale, le député LR Dominique Tian ne sait «pas vraiment ce qu'on lui reproche»

De son côté, Dominique Tian a affirmé ce mercredi à 20 Minutes qu’il n’y avait qu’un seul compte en Suisse, qui représentait un héritage de 1,7 million d’euros, ’t qu’il a rapatrié. Le député assure avoir régular’sé l’ensemble de sa situation à cette occasion, notamment en payant une amende de 400.000 euros. Il ne comprend pas « ce qu’on lui reproche » et ne se dit pas « in uiet ».

Il pourrait être convoqué devant les juges d’ici la fin de l’année.