Marseille: Accusé de fraude fiscale, le député LR Dominique Tian ne sait «pas vraiment ce qu'on lui reproche»

JUSTICE Le premier adjoint LR à la mairie de Marseille et soutien de François Fillon sera bientôt convoqué devant la justice. Un an avant les faits reprochés, il était le rapporteur d’une mission parlementaire sur la fraude aux prestations sociales…

Clément Carpentier

— 

Dominique Tian, élu des Bouches-du-Rhône.
Dominique Tian, élu des Bouches-du-Rhône. — P.Magnien / 20 Minutes

Dominique Tian est dans la tourmente. Le parquet de Paris lui a délivré une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel, pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission dans sa déclaration de patrimoine » d’avoirs détenus en Suisse. L’affaire remonte à 2012.

Contacté par 20 Minutes, l’adjoint au maire de Marseille n’est « pas inquiet », lui qui a été le rapporteur d’une mission parlementaire sur la fraude aux prestations et cotisations sociales en 2011.

>> A lire aussi : Un député LR, engagé contre la fraude sociale, accusé de «blanchiment de fraude fiscale»

Comment réagissez-vous à cette nouvelle ?

Ni moi, ni mon avocat n’étions au courant de cette procédure. C’est l’organe de presse (Mediapart) qui me l’a apprise. Je ne sais pas vraiment ce que l’on me reproche, surtout que la situation est régularisée depuis mai 2016. En plus, à l’époque, j’ai prévenu moi-même la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Qu’avez-vous à dire à propos de ce compte en Suisse ?

J’avais un compte là-bas à la suite d'un héritage qui représentait 1,7 million d’euros. En juin 2013, quand Bercy a mis en place une procédure pour inciter les contribuables détenant des avoirs dissimulés à l’étranger à se présenter spontanément au fisc, je l’ai signalé dans une nouvelle déclaration de patrimoine.

C’est moi-même qui ai prévenu les autorités

Vous avez donc rapatrié le compte ?

Oui ! Selon la loi, j’ai payé une amende de 400 000 euros pour ça. Normalement, si on régularise notre situation, il n’y a pas de procédure judiciaire. Avec mon avocat, on pense que je ne suis pas poursuivable. J’ai moi-même prévenu les autorités. Il n’y a donc aucune fausse déclaration.

>> A lire aussi : Marseille. Le parquet de Paris enquête sur le patrimoine de Dominique Tian

À quoi le parquet fait-il référence alors quand il vous accuse de « blanchiment de fraude fiscale » ?

Je ne sais pas, car cela veut tout et rien dire. Apparemment, il y a une convocation pour une citation directe, j’espère que je pourrai rencontrer un juge quand même avant.

Tout ce que je devais payer au fisc, c’est payé !

Pensez-vous que cette affaire soit liée à l’ambiance des dernières semaines ?

Il y a un mouvement particulier en ce moment. Je remarque juste que le calendrier n’est pas à mon avantage… bizarrement. Il y a sûrement une coïncidence. Mais je ne suis pas inquiet. Les gens me connaissent. Ils savent que je ne travaille pas pour l’argent. Je fais confiance à la justice.

>> A lire aussi : La justice saisie de la déclaration de patrimoine du député UMP Dominique Tian