Pour Mourad Boudjellal, la cocaïne supplante l'alcool dans les troisièmes mi-temps de rugby

EFFET DE MODE Le patron du RCT compte mettre à pied James O'Connor, placé en garde à vue ce week-end pour usage de cocaïne et contrôlé positif...

J.S.-M. avec AFP

— 

Mourad Boudjellal, le patron du RCT, le 21 mai 2016, à Agen.
Mourad Boudjellal, le patron du RCT, le 21 mai 2016, à Agen. — Thibaud MORITZ / AFP

James O’Connor ne doit pas faire le fier, ce lundi après-midi, dans le train qui le ramène à Toulon. Son président l’attend de pied ferme après son week-end de garde à vue en compagnie d’Ali Williams. Les deux hommes ont été arrêtés en train d’acheter 200 euros de cocaïne devant une boîte de nuit de la capitale. Ali Williams sera convoqué pour « achat », O’Connor, lui, a écopé d’une amende pour « usage ». Il a été contrôlé positif.

>> A lire aussi : Deux grands noms du Top 14 en garde à vue à Paris pour avoir acheté de la cocaïne

« Il ne va pas échapper à une mise à pied », a indiqué le président toulonnais Mourad Boudjellal, qui veut rencontrer rapidement son arrière australien : « C’est difficile à défendre. On va en parler avec lui. On a un gamin de 26 ans, je ne suis pas là pour le détruire ni le favoriser. C’est une histoire compliquée. »

Après « l’étape alcool », « l’étape coke »

Pour Boudjellal, O’Connor a deux trois circonstances atténuantes : « Quand tu es alcoolisé, tu es rarement brillant… Pour James je mets ça sur le compte de la détresse plus que de la bêtise. On s’est occupé de lui. Je sais qu’il a des choses à régler, mais ce n’est pas la cocaïne qui va le faire pour lui », a dit le patron du RCT.

Plus généralement, Mourad Boudjellal craint que cette affaire symbolise un changement de comportement dans les troisièmes mi-temps du rugby. « Ce n’est que mon avis, mais j’ai l’impression que dans certains clubs et auprès de beaucoup de joueurs, la coke s’est un peu invitée dans le milieu festif. On a eu l’étape alcool, là on est à une autre étape. On ne peut pas favoriser ça. Il faut que ça s’arrête », a-t-il conclu.

>> A lire aussi : «Gazelle», pépite ou repris de justice? Les supporters du RC Toulon sceptiques au sujet de la recrue Ben Barba

Williams, champion du monde en 2011, a été dès samedi mis à pied « de manière conservatoire » par son club, le Racing 92, au sein duquel il devait glisser d’une carrière sportive à un poste d’encadrement à l’issue de l’actuelle saison.