Présidentielle: Un maire porte plainte, agacé par des autocollants Jean-Luc Mélenchon qui «polluent» sa commune

PRESIDENTIELLE Les autocollants placardés aux quatre coins de la commune de Barcelonnette ne sont pas au goût de son maire... 

Propos recueillis par Mathilde Ceilles

— 

Des affiches pour Jean-Luc Mélenchon
Des affiches pour Jean-Luc Mélenchon — Eric Cabanis/ Afp

Ces dernières semaines, dans la petite commune de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) ont fleuri, ici sur un poteau, là sur un tuyau d’une gouttière, des autocollants promouvant la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Mais cette initiative n’est pas du tout au goût de Pierre Martin-Charpenel, maire de la ville depuis mars 2014. L’édile a décidé de porter plainte contre X. Il explique pourquoi.

>> A lire aussi : «S’il n’ y a pas d’accord Hamon-Mélenchon, la présidentielle est perdue», estime Gérard Filoche

Le maire de Barcelonnette
Le maire de Barcelonnette - Pierre Martin-Charpenel

Qu’est-ce qui vous a poussé à déposer cette plainte ?

Ces autocollants sont une pollution, une dégradation du mobilier urbain. Ils ont été collés sur les lampadaires, les tuyaux des descentes d’eau. Et ils ne peuvent pas s’enlever normalement. Ce n’est pas normal ! Je n’ai rien contre les affiches, c’est périssable et ça s’arrache facilement. Mais là, je suis en train de faire faire un devis pour savoir le montant que cela va coûter à la commune pour nettoyer ça. Les merdes de chien par terre, on les enlève ! Là, c’est pareil.

>> A lire aussi : VIDEO. On a rencontré les colleurs d'affiches de l’UPR (et ils sont passionnés)

N’est-ce pas le jeu de la campagne électorale ?

Mais si tout le monde faisait comme ça, vous imaginez ? Il y a toujours eu des campagnes, mais je n’avais jamais vu des autocollants indécollables. C’est une pollution visuelle qui dégrade pendant des mois les lampadaires… Surtout que ça ne va pas jouer pour les élections. Il faut être raisonnable. Il y a des règles à respecter. Nous sommes une petite ville touristique qui fait des efforts pour l’embellir, nous avons récemment repeint les façades… C’est démoralisant. Il y a une jurisprudence, je suis confiant.

Vous êtes plutôt de droite. Est-ce que vous portez plainte car vous êtes agacé par ces autocollants qui font la promotion de Jean-Luc Mélenchon ?

Oui, je suis divers droite. Je suis gaulliste, je le revendique. Mais ça aurait pu être Macron, Les Républicains ou Le Pen, j’aurais réagi de la même façon. Ce n’est pas une question politique. Je ne suis pas extrémiste, je trouve de bonnes idées chez tout le monde. Mais si l’un en met, pourquoi l’autre n’en mettrait pas ? Porter plainte peut donner un coup de semonce. Enfin, ceux qui ont fait ça l’ont fait pour emmerder le maire de droite que je suis. Il y a une volonté de nuisance. Du moins, je me pose la question.