Coup d'envoi de l'Aïd-el-Kébir

Stéphanie Harounyan - ©2007 20 minutes

— 

Pour les 150 000 musulmans de Marseille, c'est le temps fort de l'année. L'Aïd-el-Kébir, aussi appelé la « fête du sacrifice », débute aujourd'hui et durera trois jours. Si plusieurs centaines de personnes devaient assister ce matin à une grande prière au Parc Chanot, c'est surtout sur l'un des douze sites d'abattage de moutons du département que la foule est attendue dès la fin de la matinée. « L'islam autorise le sacrifice sur trois jours, mais la plupart des moutons sont abattus dès le premier jour, explique Clément Pérez, chef du service d'hygiène alimentaire des services vétérinaires des Bouches-du-Rhône. La difficulté est d'essayer d'étaler ces abattages pour contenir l'affluence. »

Près de 12 000 moutons devraient être sacrifiés sur les sites officiels, notamment à Saint-Louis (15e), « et il y en aurait autant dans les abattoirs clandestins », poursuit-il. Pour les repérer, la trentaine d'agents des services vétérinaires arpentent depuis plusieurs jours le département. Aujourd'hui, tous seront mobilisés sur les sites officiels pour contrôler les carcasses, et éviter notamment la circulation sous le manteau des têtes de moutons, interdites à la consommation depuis la crise de la vache folle. Cette année, la provenance des bêtes est aussi très contrôlée. Objectif : éviter l'arrivée dans la région de la maladie de la langue bleue, inoffensive pour l'homme mais qui affecte les troupeaux.