OM: Contre Guingamp, Payet a beaucoup essayé, a fini par marquer... Et s'est «libéré»

FOOTBALL Pour ceux qui l'avaient oublié, le Vélodrome, «c'est chez lui»...

Jean Saint-Marc

— 

Libéré... Délivré...
Libéré... Délivré... — B. Horvat / AFP

C’est ça aussi, l’effet Payet. Désormais, quand un arbitre siffle un coup franc aux abords de la surface, le Vélodrome frémit de plaisir… Et vrombit quand Dimitri Payet s’approche du ballon. Benoît Millot nous a permis de vivre la scène deux fois, ce mercredi soir… Et la deuxième a été la bonne. Alors, certes, la frappe enroulée de Payet est bien contrée par Ludovic Blas, qui prend son gardien à contre-pied. « Ce n’est pas le plus beau de mes coups francs, je ne sais pas si elle serait rentrée sans le contre, a avoué, beau joueur, l’homme à la crête blonde. L’important, c’est qu’elle rentre, non ? »

>> A lire aussi : OM-Guingamp (2-0): Les Bretons ragent sur le but de Gomis... «Hors-jeu d'un mètre», ose Kombouaré

Il a beaucoup tenté, Dimitri Payet, titulaire pour la première fois depuis son retour à Marseille : six frappes en 79 minutes. C’est autant que l’avant-centre Bafé Gomis… Un peu trop perso, le milieu olympien ? « Ils ont tous envie de marquer », a éludé Rudi Garcia. Sans risquer de s’en prendre à Payet lui-même, il a reconnu que, « sur deux trois coups », les Marseillais « auraient pu être plus altruistes, plus collectifs. »

Mais apparemment, Dimitri Payet avait vraiment besoin de marquer ce but : « j’avais à coeur de retrouver des sensations, dans la dernière passe ou la finition. Je suis libéré d’avoir marqué. Quand on est transféré, c’est mieux d’être décisif rapidement. Ça permet de travailler sereinement. »

En avance sur son programme de remise en forme

On le sait, le gros du travail pour Payet est avant tout physique. Sevré de compétition depuis fin décembre, il s’est entraîné avec les équipes jeunes de West Ham, pendant son bras de fer. Le staff de Rudi Garcia lui a donc concocté un programme spécial de remise en forme, avec un retour progressif à la compétition. Et apparemment, l’ailier est en avance sur les temps de passage prévus. « Je pensais qu’il s’éteindrait plus tôt dans le match, a reconnu l’entraîneur marseillais. Il monte en pression, rien de tel pour lui que de démarrer les rencontres ! »

>> A lire aussi : OM: Pour son bizutage, Dimitri Payet chante du Booba... Sertic est plus old school

Ce n’est pas Payet qui dira le contraire, lui qui, « s’est senti de mieux en mieux sur [ses] cannes » au fil du match. Un petit but, ça aide bien, non ?