Marseille: La K'fête des Mondes, cette maison du bonheur pour les jeunes en difficulté

SOLIDARITE Cette structure sociale a inauguré sa toute nouvelle cafétéria ouvert à tous... 

Clément Carpentier

— 

La toute nouvelle cafétéria peut accueillir 120 personnes chaque midi.
La toute nouvelle cafétéria peut accueillir 120 personnes chaque midi. — Clément Carpentier

Abrar fait le timide derrière les fourneaux. Ce jeune Pakistanais de 17 ans cherche encore ses mots pour expliquer son bonheur d’être là aujourd’hui pour l’inauguration de la cafétéria de l’Association d’Aide aux Jeunes Travailleurs., rue Palestro dans le quartier de la gare Saint-Charles.

>> A lire aussi : Marseille: Elle lance sur Facebook un appel à une collecte de couvertures pour les SDF

Faire venir les habitants à la rencontre des jeunes

Comme depuis quelque temps, Abrar a préparé un plat particulier à ses invités du jour. « On a une vingtaine de nationalités différentes dans notre association, il fallait donc mettre en avant cette richesse notamment au travers la cuisine », explique au micro Frédéric De Sousa Santos. C’est une des raisons qui a poussé le directeur général de cette structure sociale à investir 150.000 euros avec la CAF et la Région dans la rénovation de la K’fête des Mondes.

La rénovation de la cafétéria a coûté 150.000 euros.
La rénovation de la cafétéria a coûté 150.000 euros. - K'fête des Mondes

Cette « cantine » est amenée à devenir un « véritable restaurant de quartier » (120 couverts sur un service). Elle est ouverte à tous chaque midi. « Le but, c’est de faire venir les habitants à la rencontre des jeunes que l’on aide. Qu’il ne reste pas qu’entre eux. C’est comme ça que l’on va créer du lien », ajoute le patron. Les prix sont, en plus, extrêmement attractifs avec un menu (entrée, plat, dessert) à huit euros. Et c’est même gratuit pour les jeunes de l’association comme Abrar.

>> A lire aussi : Marseille: Loger des sans-abri permet de faire des économies

Une formation express

Mais, c’est surtout un autre avantage qui a attiré cet adolescent pakistanais à venir frapper à la porte de l’AAJT. Celle de l’emploi. En effet, l’association lui a proposé une formation de cuisinier de six mois au sein de la K’fête des Mondes. « C’est très important pour moi, confie-t-il, j’adore la cuisine et surtout j’ai un travail. Je compte vraiment m’installer en France à long terme. »

Comme lui, deux autres jeunes en grande difficulté vont être recrutés. Une nécessité pour Dominique Tian, adjoint à la mairie de Marseille chargé de l’Emploi : « Chaque année, 5.000 jeunes sortent du système scolaire. Il faut tenter de les rattraper par tous les moyens et aussi intégrer ces migrants. Cette structure est idéale car elle permet ensuite de rendre ces personnes employables. »

La K'fête du Monde se trouve rue Palestro dans le quartier de la gare.
La K'fête du Monde se trouve rue Palestro dans le quartier de la gare. - Clément Carpentier

Alors bien sûr « les volumes ne sont pas importants chez nous mais notre objectif est avant tout de les faire passer de l’autre côté de la barrière », note Frédéric De Sousa Santos. C’est-à-dire de celui qui vient manger car il n’a aucune ressource à celui qui va proposer à manger et gagner sa vie grâce à sa formation (environ 500 euros).

>> A lire aussi : Aix-en-Provence: Une plateforme téléphonique pour le mal-logement

On peut tout y trouver 

Enfin, la K’fête des Mondes, ce n’est pas uniquement une cafétéria mais bien plus. Les jeunes accueillis peuvent jouer au baby-foot ou faire de la musique en groupe. Le lieu assez vaste propose aussi des expositions et spectacles.

En tout, 26 jeunes, français ou étrangers, profitent des installations de cette structure sociale assez unique à Marseille puisqu’elle regroupe restauration, travail et loisirs. Un excellent moyen pour réussir son insertion sociale après des mois voire des années de galères.