Aix-en-Provence: Fermeture d'une mosquée soupçonnée de radicalisation

FAITS DIVERS Elle « prônait une idéologie radicale appelant à la discrimination et à la haine » selon le ministère de l’Intérieur…

Clément Carpentier

— 

La mosquée Dar-es-Salam à Aix-en-Provence.
La mosquée Dar-es-Salam à Aix-en-Provence. — Capture d'écran

La décision a été annoncée via le compte Twitter officiel du ministère de l’Intérieur, ce mercredi après-midi. Bruno Le Roux affirme avoir procédé « ce jour à la fermeture administrative d’une mosquée des Bouches-du-Rhône ». Il s’agit de celle du Calendal dans le quartier d’Encagnane à Aix-en-Provence.

>> A lire aussi : Estrosi saisit à nouveau la justice contre la mosquée En-Nour

Un imam radicalisé 

C’est la première mosquée fermée dans le département selon la loi sur l’état d’urgence. La décision prend effet immédiatement. Selon le communiqué du ministère, « le responsable de cette mosquée prônait une idéologie radicale appelant à la discrimination, à la haine ainsi qu’à l’animosité à l’égard des autres ».

Le communique du ministère de la Justice.
Le communique du ministère de la Justice. - Capture écran

« L’iman de cette mosquée exerçait par ailleurs, par l’intermédiaire de fidèles, un prosélytisme particulièrement actif voire agressif, exerçant une forme de pression sociale sur les habitants du quartier », ajoute Bruno Le Roux. Plus de 300 personnes suivaient les prêches le vendredi dans ce lieu de culte et d’autres via un compte Facebook.

>> A lire aussi : La justice enterre le projet de Grande mosquée de Marseille

Des fidèles soupçonnés de radicalisation et des femmes intégralement voilées

Cet iman s’est notamment insurgé contre l’appel du conseil régional du culte musulman consistant pour les musulmans à participer à la messe le dimanche suivant l’attentat contre le père Jacques Hamel. Il prônait aussi les prières de rue.

Enfin, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône rappelle que cette « salle de prières « Dar-Es-Salam » compte parmi ces fidèles des adeptes de l’islam radical, entretenant des relations des individus connus pour leur radicalisation et leur proximité avec des pro-djihadistes et qu’elles accueillent également des femmes revêtues du voile intégral. »