PACA: Pourquoi le vignoble provençal est le plus bio de France?

VITICULTURE Près d’un quart des vignes en Provence sont cultivés selon les critères de l’agriculture biologique…

Clément Carpentier

— 

En 2017, ils sont 923 viticulteurs à produire du vin bio en PACA.
En 2017, ils sont 923 viticulteurs à produire du vin bio en PACA. — JOSE NICOLAS

La Provence semble bien être un véritable eldorado pour faire du vin bio. Alors que le plus grand salon mondial des vins bio se tient à Marseille jusqu’à ce mercredi, on a tenté de comprendre pourquoi autant de viticulteurs se mettent à l’agriculture biologique chez nous.

>> A lire aussi : La France, deuxième vignoble bio de l’Union européenne

Un climat parfait. « Nous avons un climat idéal avec beaucoup de soleil, le mistral et peu de précipitations. Les orages sont forts et non en continu et grâce au vent, il n’y a aucune humidité », confie Maud Negrel Milesi du Mas de Cadenet. Du coup, Franck Breau « n’a presque jamais de champignons » dans ses vignes et « les maladies ne se développent pas ou peu au printemps. »

Les professionnels multiplient les dégustations.
Les professionnels multiplient les dégustations. - Gilles Lefrancq

Une raison économique. Il ne faut pas se mentir aujourd’hui le vin rapporte plus que les pêches, les abricots, les olives ou encore les amandiers. La viticultrice provençale, installé à Trest-en-Provence, au nord de Marseille, ne peut pas le nier : « Il y a beaucoup plus de débouchés, ça joue forcément quand on commence à avoir des difficultés. » Avant les agriculteurs faisaient de la polyculture, maintenant il n’hésite à agrandir régulièrement leur surface en vigne notamment bio. « C’est très attirant quand on regarde le marché », confirme Franck Breau.

Les chiffres-clés des vins bio en Provence.
Les chiffres-clés des vins bio en Provence. - Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence

Le rosé de Provence comme locomotive. Installé pour sa part à Saint-Rémy-de-Provence, il note aussi « l’effet de mode » autour des vins bio. « La réussite du rosé de Provence bio a eu un énorme impact », ajoute-t-il. Entre 2010 et 2014, le nombre d’hectares cultivés en bio a augmenté de 45 % en Provence (+32 % au niveau national). Selon Maud Negrel Milesi, qui cultive 45 hectares (100 % bio), « il y a un vrai engouement. Les gens veulent produire quelque chose de bon et de bien. Les consommateurs sont aussi plus demandeurs. Ils font très attention à l’origine des vins »

>> A lire aussi : La production du rosé en baisse à cause de la sécheresse

La qualité augmente chaque jour.  Au château Romanin de Franck Breau, on note que « les collaborateurs sont de mieux en mieux formés. Une méthodologie se développe » pour faire des vins bio. En 2017, ils sont 923 viticulteurs à produire du vin bio en PACA sur une surface de 6.358 hectares.

Un échange entre un commercial et un viticulteur au salon Millésime bio 2017.
Un échange entre un commercial et un viticulteur au salon Millésime bio 2017. - Gilles Lefrancq

Avec cette concurrence toujours plus forte, « il y a des améliorations techniques. Aujourd’hui, on élabore des vins de très très grande qualité » pour Maud Negrel Miseli. Pour son collègue, il ne faut pas non plus oublier que « les scandales qui se multiplient autour de l’utilisation des pesticides » poussent les viticulteurs à se tourner vers le bio.

>> A lire aussi : Le bio gagne du terrain dans l'agriculture