«J'viens pour donner du Patrice Evra à tout le monde !»... Les premières punchlines de Tonton Pat' à l'OM

SALUT SALUT Patrice Evra était présenté à la presse ce jeudi soir (et les pages du Powerpoint étaient trop petites pour afficher son palmarès)...

Jean Saint-Marc

— 

Le 3 était pris par Doria mais bon 2+1...
Le 3 était pris par Doria mais bon 2+1... — Muriel Piras / OM.net

On attendait du Evra, on a été servi. A grandes louches et sans retenue, comme la purée au self au collège, sauf que la cantinière était plus sympa. Patrice Evra a fait du charme… Et toutes les cases du Bingo « une bonne conf' avec Tonton Pat' ont été cochées ».

>> A lire aussi : C'est officiel, Evra a signé à l'OM... Voilà pourquoi ça nous vend carrément du rêve

    ll a parlé de lui à la troisième personne. Alain Delon, petit joueur à côté du nouveau latéral de l’ OM, qui vient tranquille « pour donner du Patrice Evra à tout le monde ». C’est ce qu’il nous a répondu quand on lui a demandé s’il serait un patron dans le groupe : « Tonton Pat' est toujours là. Je vais veiller à la santé du vestiaire », a-t-il souri.

    Le meilleur moment, c’était sans doute quand un collègue a évoqué Knysna et lui a demandé s’il était « un miraculé ». Réponse : « Evra, c’est pas un miraculé. C’est quelqu’un qui en a ! Vous avez compris ? » Une dernière pour la route : Interrogé sur le sérieux de l’OM Champions Project : « Si Patrice Evra quitte la Juventus… » C’est que c’est sérieux, on a pigé.

    Il était mort de rire la moitié du temps. Il faut dire que la prime à la signature a sans doute de quoi lui donner le sourire. Un gros clin d’œil quand un confrère l’a comparé à David Beckham au PSG… « Je suis moins beau ». Quand on a évoqué Knysna aussi, il a déminé avec humour : « je pense que j’ai fait un Euro bidon… [Silence] De toute façon je sais que vous allez me tirer dessus, mais j’aime ça ! »

    Il a su jouer franc jeu par moments. Notamment quand il a évoqué son départ de la Juve. « Je jouais que la Ligue des Champions, on m’appelait monsieur Champion’s League… Mais le championnat c’est le pain quotidien. Jouer un match sur trois, j’y arrive pas. Mon agent me dit "t’as tout gagné, pourquoi tu pars"… A la Juve peut-être qu’ils pensaient que je resterais pour gagner tranquille un titre de plus… Non, c’est pas pour moi. »

    Il a su aussi esquiver les questions qui ne lui allaient pas… C’est bien pratique de faire des vannes, du coup les journalistes sont un peu moins insistants. Patrice Evra a ainsi échappé à une question sur Mourinho, s’est caché sous la table avant de dire trois mots (et deux vannes) sur Lassana Diarra. Quant à la rumeur Payet, il a tenté de détourner la question vers Eyraud et Zubizaretta… Sans succès.

    Il a parlé de l’équipe de France. Quand on est le capitaine officieux, il faut évoquer le sujet. Il ne s’en est pas privé, avec là encore une bonne punchline : « Je suis là pour embêter les jeunes… S’ils font pas le boulot, Tonton Pat', il lâchera rien ! Moi l’équipe de France ça me tient à cœur. Si on m’appelle j’y vais en courant ! » Il a aussi rappelé, l'air de rien, que Didier Deschamps (et Ferguson d'ailleurs) lui avaient dit que l'OM était « un club pour lui ».

    Il a donné des gages d’amour aux supporters marseillais. C’est un classique de la conf' de presse de présentation, mais quand c’est fait avec talent… Petit résumé :

    • « Je vais être honnête, je ne pensais pas me retrouver un jour à Marseille, mais je n’ai pas hésité une seconde. J’aime bien les clubs avec une grande histoire. Et l’OM c’est le seul club français avec une Ligue des Champions ! » (clin d’œil appuyé)
    • « Je ne vais pas refaire l’histoire, mais si on avait joué la finale de l’Euro au Vélodrome, on gagnait. Au Stade de France, les gens étaient là pour faire des selfies. On aurait pu jouer dans une cathédrale. »
    • « J’étais tellement concentré sur Marseille que j’ai oublié que je revenais en France ! »
    • « J’ai toujours envié les joueurs marseillais pour le public. J’ai envie de goûter cette folie. Comme je suis fou, c’est parfait ! »

    Et comme t’es carrément bon client, nous, on est très contents de te retrouver en zone mixte…

    >> A lire aussi : Fini le bricolage côté gauche... Deux jours après son arrivée, Evra pourra jouer avec l'OM contre Montpellier