L'auteur de la tuerie d'Istres Karl Rose ne fait pas appel

JUSTICE Le jeune homme va rester en prison... 

M.C. avec AFP

— 

Karl Rose lors de son procès.
Karl Rose lors de son procès. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Condamné le 12 janvier à la réclusion à perpétuité pour avoir abattu trois personnes à Istres, le jeune Karl Rose a renoncé à faire appel, rapporteFrance 3 Provence Alpes et La ProvenceCette condamnation, désormais définitive, est assortie d’une période de sûreté de 22 ans.

La cour avait retenu « l’existence d’un trouble psychique ayant altéré » le discernement de l’accusé, âgé de 19 ans à l’époque des faits, mais a décidé qu'« il n’y avait pas lieu d’appliquer » la réduction de peine prévue dans ce cas.

>> A lire aussi : Le tueur d'Istres «décrit les faits comme un jeu vidéo», estime un psychiatre

Un tir au hasard sur ses victimes

Le 25 avril 2013 en début d’après-midi, après une dispute avec son père, Karl Rose était allé déterrer une kalachnikov qu’il avait achetée sur Internet et remise en état alors qu’elle était neutralisée. Il avait ensuite déambulé dans les rues d' Istres et tiré au hasard sur ses victimes.

Le jeune homme qui vivait reclus dans sa chambre et assouvissait sa passion des armes et de la violence sur internet, avait abattu Patrice Martinez et Serge Shorjian, alors qu’ils bricolaient devant chez eux. Puis il avait blessé Louisa Aissa-Olivieri dans sa voiture, avant d’abattre un autre automobiliste, Pierre Tanneux.

>> A lire aussi : Tuerie d'Istres: Le procès débute ce jeudi, ce qu'il faut savoir

Après avoir rechargé son arme, il l’avait jetée dans un fourré, près de l'étang de Berre, et fait signe à une patrouille de police pour se rendre, déclarant : « C’est moi, j’ai pété un câble. »