Cris de singe contre Balotelli: Le SC Bastia recherche le (ou les) coupable(s)

RACISME Pour l'heure, un seul supporter est formellement identifiable...

J.S-M

— 

Mario Balotelli à Furiani, le 20 janvier 2017
Mario Balotelli à Furiani, le 20 janvier 2017 — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le Sporting Club de Bastia appelle « la ou les personnes qui ont poussé des cris de singe à l’encontre de Mario Balotelli à se dénoncer » : c’est ce qu’a déclaré sur France Bleu RCFM le directeur des services généraux du club, Anthony Agostini. Les dirigeants et leurs avocats ont demandé à BeIN Sports l’ensemble des rushes du match pour « rechercher la vérité », mais selon les éléments dont dispose le club, un seul supporter est pour l'instant identifiable. « On interdira de stade la personne qui a eu ce comportement », promet Anthony Agostini.

>> A lire aussi : Cris de singe contre Balotelli à Bastia: «En dix ans, rien n'a changé», s'énerve Chimbonda, lui aussi victime de racisme

« La tâche n’est pas simple et le club ne peut pas porter à lui seul la responsabilité d’actes qui peuvent se produire sur tous les terrains », a développé Anthony Agostini. « Interdire à un supporter d’allumer un fumigène, ça peut être possible en augmentant les fouilles (…) Empêcher un supporter de dire quelque chose, cela relève de l’impossible ! »