VIDEO. Coupe de France: Même sans vrai avant-centre, l'OM a régalé à Toulouse

FOOTBALL En l’absence de Bafétimbi Gomis, Rémi Cabella s’est illustré à Toulouse, en signant les deux buts de la qualification de l’Olympique de Marseille en Coupe de France (1-2 a.p.), ce dimanche…

Nicolas Stival

— 

Rémi Cabella a inscrit les deux buts marseillais à Toulouse en Coupe de France, le 8 janvier 2017.
Rémi Cabella a inscrit les deux buts marseillais à Toulouse en Coupe de France, le 8 janvier 2017. — P. Pavani / AFP

Tardive, mais logique. La qualification après prolongations de l’Olympique de Marseille à Toulouse, ce dimanche (1-2, a.p.) ne souffre pas de contestation. L’OM aurait même pu composter son billet pour les 16es de Coupe de France dans les derniers instants du temps réglementaire, si la tête de Romain Alessandrini n’avait pas trouvé le poteau d’Alban Lafont.

>> A lire aussi : Coupe de France: Cabella le sauveur... Nice n'a plus que le championnat... Toulouse-OM et le multiplex des 32e de finale à revivre en live

« Ce n’était pas un tirage facile, sur un terrain indigne d’un club de Ligue 1, observe Rudi Garcia. Mais on a tout fait pour produire du jeu. En l’absence de Bafétimbi Gomis (suspendu), Rémi Cabella a été très bien en faux numéro 9. Globalement, notre attaque à trois a très bien permuté. » Associé à Bouna Sarr (remplacé à la 69e par un Alessandrini plus tranchant) et à Florian Thauvin, le Corse, parfois raillé par le public phocéen, a signé un doublé (48e, 107e).

Le premier but lui a été offert par Maxime Lopez, une nouvelle fois auteur d’une prestation délicieuse « sur une pelouse qui ne lui convient pas », comme le relève son entraîneur. Pourtant, le jeune Marseillais s’en voulait d’avoir remis, bien involontairement, le ballon à Jimmy Durmaz pour l’égalisation toulousaine (57e).

« Je suis un peu fautif, a regretté Lopez, dont un centre a rebondi sur la transversale dans les derniers instants des prolongations (119e). Mais on avait à cœur de produire du jeu, et c’est ce qu’on a fait. » Thauvin, qui a souvent fait tourner la tête des défenseurs toulousains, ne dit pas autre chose. « On a essayé de jouer dans les petits espaces, avec beaucoup de une-deux. Il y a vraiment eu du beau jeu. »

>> A lire aussi : VIDEO. Coupe de France: Battu par l’OM, le TFC file vers une 60e saison d’affilée sans trophée

Sixième de L1, toujours en course dans sa chère Coupe de France (dix titres, un record partagé avec Paris), ce séduisant OM peut voir 2017 avec un certain optimisme. Une phrase que l’on n’aurait pas pensé écrire voici quelques semaines…