Les « tatas » manifestent pour des embauches

F. L. - ©2007 20 minutes

— 

Une soixantaine d'employées municipales des écoles primaires de Marseille ont manifesté hier matin devant l'hôtel de ville pour réclamer des embauches et des revalorisations de salaires. Le mouvement était organisé à l'heure de la cantine. L'intersyndicale CGT-Unsa-CFDT-CFTC dénonce les faibles « taux d'encadrement » au moment des repas. « On n'a qu'un agent pour soixante enfants en primaire et un pour trente en crèche », critique Josselyne Cozzolino (Unsa). La mairie a annoncé pour les trois prochains mois une centaine de recrutements, « mais il s'agit uniquement d'embauches en interne, assure l'Unsa. Ce n'est qu'un transfert d'un service à un autre. » Les grévistes réclament aussi la titularisation des vacataires, « près de cinq cents », selon eux. L'intersyndicale a appelé à la poursuite du mouvement ce midi, y compris dans les crèches.