20 Minutes : Actualités et infos en direct
MIGRANTSMarseille: SOS Méditerranée lance un appel urgent aux dons

Marseille: Elle secoure les migrants en mer, l'association SOS Méditerranée lance un appel urgent aux dons

MIGRANTSEn neuf mois d'activité, le bateau de SOS Méditerranée a secouru 10.090 personnes...
En neuf mois, L'Aquarius a secouru 10 090 personnes.
En neuf mois, L'Aquarius a secouru 10 090 personnes. - Patrick Bar
Basile Caillaud

Basile Caillaud

Un symbole. Il est à peine 8 h samedi dernier, le 3 décembre, quand L’Aquarius, le navire de sauvetage de SOS Méditerranée vient au secours d’un canot pneumatique en détresse au large de la Libye. Le plancher de bois de l’embarcation a cédé, l’eau pénètre à l’intérieur.

Les 143 personnes à bord sont secourues et indemnes. Rien que sur ce premier week-end de décembre, les équipes de L’Aquarius procéderont à trois autres sauvetages. 496 personnes seront sauvées. Deux femmes, en hypothermie, ne survivront pas.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Pas de saison pour les migrations »

Tel est le triste quotidien des bénévoles de SOS Méditerranée et de Médecins sans Frontières embarqués sur L’Aquarius. « Cette hémorragie n’est pas près de s’arrêter cet hiver », regrette Sophie Beau, directrice générale de l’association née à Marseille.

« Il n’y a pas de saison pour les migrations, poursuit-elle. Cet été, nous étions jusqu’à 11 bateaux de sauvetage à opérer sur l’axe Libye-Italie. Cet hiver, nous serons seuls. Nous le sommes déjà. » Les autres bateaux humanitaires sont rentrés au port pour maintenance, parce qu’ils ne sont pas adaptés pour naviguer l’hiver - contrairement à L’Aquarius - et par manque de moyens financiers.

Quatre millions d’euros par an

Côté finance, SOS Méditerranée a des moyens, mais ils sont limités. « Le dispositif est fragile, commente Jean-Yves Abecassis, bénévole. Si avant fin février, nous n’avons pas de nouveaux soutiens financiers, nous ne pourrons plus prendre en charge L’Aquarius. » La mission a un coût : une journée en mer, c’est 11.000 euros, un mois 330.000 euros. Pour tenir une année, SOS Méditerranée, qui fonctionne à 99 % avec des dons privés, a besoin de 4 millions d’euros. Seul 1% du budget provient des deniers publics. L’association lance un appel aux dons, « pour assurer notre mission en 2017 ». « Un euro donné, le lendemain c’est une vie sauvée », pointe Jean-Yves Abecassis.

Depuis le 26 février 2016, 10.090 rescapés ont été recueillis sur L’Aquarius puis conduits en Italie. La majorité de ces personnes sont en provenance de l’Afrique subsaharienne.

Sujets liés