L'OM bel et bien lancé? C'est un grand oui mesdames messieurs

FOOTBALL En écrasant les Nancéens (3-0), les Marseillais ont prouvé leur bonne forme du moment...

C.L.
— 
Florian Thauvin à Marseille le 4 décembre 2016
Florian Thauvin à Marseille le 4 décembre 2016 — B.Horvat

Ce n’était donc pas un accident. Contre Saint-Etienne mercredi (0-0), l’Olympique de Marseille avait signé, malgré l’absence de buts, sa meilleure prestation depuis le début de la saison. Avec cette victoire nette et précise dimanche contre Nancy (3-0), les Olympiens confirment leur bonne série.

>> A lire aussi : Visé par des banderoles, Gomis veut «laver le linge sale en famille» et rencontrer les supporters

Thauvin en mode classe mondiale

Et encore une fois, Rudi Garcia peut dire merci à Florian Thauvin. Buteur puis passeur décisif, l’attaquant revenu à Marseille depuis presque un an maintenant, a prouvé une nouvelle fois sa place indiscutable dans l’attaque marseillaise. Sa frappe du gauche dans la lucarne à la sortie des vestiaires (46e), « magnifique » selon Rudi Garcia, a récompensé la pression constante qu’il a infligée au portier rouge et la frustration après les occasions manquées à Saint-Etienne. L’entraîneur ne boude pas son plaisir :

« Le travail de sape, les faire courir, contourner le bloc avec des centres nous a permis de gagner le match en seconde période. Mais c’était à condition de l’entamer comme on l’a fait, et Florian Thauvin a mis un but magnifique. Contre une équipe qui défend beaucoup, comme Nancy ce soir, il faut marquer ce premier but. »

Logique que Thauvin ait exulté, en feu, au pied du virage nord, récoltant un peu plus de cet amour retrouvé avec le Vélodrome. Au micro de BeIn, le joueur exilé un temps à Newcastle a savouré :

« Je pense que c’est un match référence. On n’a pas pris de but, on en a mis trois, on a été solide, on a créé du beau jeu. »

Gomis répond aux sifflets

Si lui n’est pas sorti sous les applaudissements des 27.854 supporters présents mais sous une bonne partie de sifflets, Bafé Gomis a pu au moins profiter du corner de Thauvin transformée en passe décisive pour enfoncer le clou (80e), avant que Clinton Njie n’enterre vraiment les espoirs lorrains (90e+3).

>> A lire aussi : Visé par des banderoles, Gomis veut «laver le linge sale en famille» et rencontrer les supporters

Les Nancéens, eux, n’ont pas montré grande opposition face à la déferlante sudiste. « Si on n’était pas venus, cela aurait été pareil », a froidement commenté Pablo Correa après coup. Alors que l’ASNL se rapproche encore peu plus de la zone de relégation (16e), l’OM entre enfin dans la première partie de tableau. Et la « courbe ascendante » qui plaît tant à Rudi Garcia, a toutes les chances de se confirmer dès vendredi à Dijon.