Un père de famille turc risque l'expulsion

Frédéric Tchalian - ©2007 20 minutes

— 

Après le père, le fils. Ferzende Tastan, un sans-papiers turc d'origine kurde, a été maintenu en détention hier en attente d'une reconduite à la frontière, après avoir comparu devant le juge des libertés et de la détention, au centre de rétention du Canet (14e). Ce père de famille de cinq enfants, dont l'aîné, Sedat, a déjà fait l'objet de trois tentatives d'expulsion l'an dernier, a été arrêté samedi lors d'un banal contrôle d'identité. Sous le coup d'un arrêté de reconduite à la frontière depuis le début de l'année, il a été transféré au centre du Canet. « S'il est expulsé, c'est la prison qui l'attend en Turquie, affirme Marie-Claude, militante du Réseau éducation sans frontières. Il y a déjà passé trois ans car il était soupçonné d'avoir milité au PKK [Parti des travailleurs du Kurdistan] ». Une trentaine de militants RESF s'étaient rassemblés hier devant le centre de rétention pour apporter leur soutien au sans-papiers. Lors de l'audience, Me Godfry Kouevi, son avocat, a tenté en vain d'obtenir sa libération. Mais la mise en détention a été prolongée de quinze jours, délai pendant lequel Ferzende Tastan peut être expulsé à tout moment.