Sa femme et son fils menacés aussi

F. T. - ©2007 20 minutes

— 

Arrivés en France en 2003, trois des sept membres de la famille Tastan risquent aujourd'hui une expulsion : les deux parents et le fils aîné, Sedat. Ce dernier avait été arrêté il y a un mois dans les bureaux de la préfecture alors qu'il déposait une demande de titre de séjour. La cour administrative d'appel avait invalidé cette arrestation, la jugeant « déloyale ». Depuis, il vit dans la clandestinité avec sa mère. Le 17 mars, le jeune Sedat devrait être fixé sur son sort. « Ce jour-là, le tribunal de Bobigny doit statuer sur son cas, souligne Marie-Claude, militante à RESF. Il s'est pacsé en octobre. Son dossier "vie privée et familiale" pour obtenir un titre de séjour est très bon. » Les quatre autres enfants, scolarisés à Marseille, ne sont pas expulsables, jusqu'à leurs 18 ans.