Marseille: Le chef du Relais 50 élu «Jeune Talent Gault & Millau 2017»

GASTRONOMIE Noël Baudrand propose une cuisine à base de produits de consommation courante... 

Clément Carpentier

— 

Noël Baudrand devant le Relais 50.
Noël Baudrand devant le Relais 50. — Clément Carpentier

C’est l’histoire d’un petit Marseillais de retour au pays après 20 ans de vadrouille dans les plus célèbres cuisines françaises. Revenu en octobre 2015 pour prendre la direction du Relais 50, le restaurant de l’hôtel  La Résidence du Vieux-Port (4 étoiles), le chef Baudrand vient de s’offrir un joli cadeau de noël avant l’heure.

>> A lire aussi : VIDEO. Alexandre Couillon, roi du poisson et chef de l'année pour Gault&Millau

Une sacrée carte de visite

« C’est une grande fierté et l’aboutissement d’un rêve. Mon travail est récompensé » commente avec humilité celui qui a pour mentor Michel Portos. En effet, Gault & Millau est un des guides gastronomiques de référence en France. A 45 ans, Noël Baudrand espère notamment que c’est sa régularité qui a été reconnue.

Le chef marseillais avec son équipe et en cuisine.
Le chef marseillais avec son équipe et en cuisine. - Clément Carpentier

Il faut dire que le Marseillais s’appuie sur une énorme expérience. Celui qui a grandi entre Sète et Montpellier a aussi fréquenté Michel Bras ou encore Alain Ducasse. « Ils m’ont tous apporté quelque chose et aujourd’hui j’essaie d’avoir la même exigence » ajoute-t-il. Il a même eu son propre restaurant en région bordelaise avant de revenir dans sa ville natale pour des raisons personnelles.

>> A lire aussi : Gérald Passédat, au coeur de la saga du Petit Nice, seul "trois étoiles" de Marseille

Une cuisine méditerranéenne

Aujourd’hui, Noël Baudrand régale les Marseillais sur le Vieux-Port avec un style de cuisine assez méditerranéen. « Je travaille sur des produits de consommation courante en y ajoutant de la technicité ou quelques produits plus luxueux » affirme-t-il. Pour ça, il peut compter sur quatre autres cuisiniers pour l’assister quotidiennement.

Des verrines préparées par le chef Baudrand.
Des verrines préparées par le chef Baudrand. - Clément Carpentier

Le but, c’est que « le client s’interroge aussi sur ce qu’il mange et qu’il ne soit pas là uniquement pour déguster. » D’ailleurs, s’il a quelques plats signatures, il « aime tout et surtout déteste la routine ». Ainsi, toutes les six semaines, le chef du Relais 50 change deux à trois produits sur sa carte. Pour mieux surprendre.

>> A lire aussi : Gastronomie: la fermentation fait son retour en grâce en cuisine

Gagner en notoriété grâce à ce prix

Cette récompense, il espère maintenant la faire fructifier car comme le rappelle Maxime Tissot de la maire de Marseille, « c’est très important pour la ville d’avoir de grands chefs. Cela augmente l’attractivité touristique. » En effet, Noël Baudrand reconnaît aujourd’hui avoir encore quelques difficultés à attirer les clients sur le Vieux-Port.

Le Relais 50 est situé au rez de chaussée de l'hôtel La Résidence du Vieux-port.
Le Relais 50 est situé au rez de chaussée de l'hôtel La Résidence du Vieux-port. - Clément Carpentier

Le Relais 50 manque encore de notoriété à son goût. Ce prix de « Jeune Talent Gault & Millau 2017 » fera peut-être bouger les choses. De plus, la carte reste abordable avec un menu à 19 ou 24 euros le midi et d’autres menus pouvant aller jusqu’à 65 euros.