Marseille: Un camion-douche pour les sans-abri

SOCIETE Le véhicule partira en maraude à partir du 5 décembre...

M.P.

— 

Dans le local du Samu Social.
Dans le local du Samu Social. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Un camion-douche sillonnera bientôt les rues de Marseille pour permettre aux SDF de faire un brin de toilette. L’initiative en revient à la fondation Onet, créée en 2010, qui travaille sur le mal logement et les problématiques des sans-abri. Cela fait deux ans que l’organisme, basé à Marseille, travaille sur ce prototype qui sera mis en circulation le 5 décembre.

Totalement autonome en eau et en énergie, le véhicule embarquera 400 litres d’eau permettant de faire au moins six ou sept douches. D’une surface de 12 m2, il disposera d’un sas d’accueil, d’une douche et d’une toilette. « On a fait du sur-mesure pour répondre à toutes les normes de sécurité et d’hygiène », explique Anne-Sophie Crespin, directrice déléguée de la Fondation Onet.

Une vue du camion-douche
Une vue du camion-douche - Fondation Onet

Inspiration de la Mobil’Douche

L’organisme a fait appel notamment à des ingénieurs spécialisés dans la décontamination nucléaire pour créer ce prototype qui a coûté 260.000 euros. Celui-ci s’inspire de la Mobil’Douche, un camping-car imaginé et transformé par Ranzika Faid. Le véhicule fait des maraudes régulières depuis quatre ans dans le sud de la région parisienne.

La Fondation Onet a donné son camion-douche à la mairie de Marseille qui en a confié la gestion au Samu Social. « Beaucoup de sans-abri refusent de se rendre dans les centres d’hébergement mais ils réclament de l’hygiène, indique René Giancarli, directeur du Samu Social. Avec ce camion, on va pouvoir leur apporter directement cette prestation ».

L'espace douche
L'espace douche - Fondation Onet

A lire : Les habitants ne veulent pas des douches de la Fondation Abbé Pierre

Levée de boucliers

Comme la Mobil’Douche, le camion marseillais fera ses tournées dans les endroits fréquentés par les SDF, dans les environs de la gare Saint-Charles ou du Dock des Suds, par exemple. « Le plus dur, c’est de capter leur confiance (…) et de les convaincre de rompre leur isolement, reprend René Giancarli. Avec ce dispositif, on va s’adresser aux 80 ou 100 personnes qui refusent tout contact ».

Le camion de la Fondation Onet vient aussi pallier l’absence de bains-douche dans la ville. Selon une enquête de Médecin du Monde de 2014, Marseille est la seule grande métropole française à n’en compter aucun. En 2015, la Fondation Abbé Pierre avait souhait en construire rue de Crimée, dans le 3e arrondissement, mais l’initiative avait soulevé une levée de boucliers d’une partie des habitants du quartier.