Comment Florent Manaudou bouleverse le quotidien du Pays d'Aix Handball

HANDBALL Avant les changements de sportifs, l'arrivée du champion olympique est une affaire de communication...

C.L.

— 

Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence
Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

« Je voudrais être un joueur comme les autres ». Alors que la journaliste de l’Equipe envoyée lundi à Aix-en-Provence comme 40 de ses confrères, comptait les demandes de selfies qui contrariaient le souhait de Florent Manaudou, le community manager du Pays D’Aix Université Club (PAUC) se frottait les mains.

>> A lire aussi : Ça y est, Florent Manaudou a fait tomber le maillot pour le handball

Le petit buzz qui fait du bien

Depuis l’annonce officielle de l’arrivée du nageur dans les rangs du club de handball de Jérôme Fernandez, les réseaux sociaux du PAUC explosent. La croissance classique de la page Facebook a été multipliée par dix en un mois. Là où une vidéo atteignait difficilement les 2.000 vues, l’interview de Florent Manaudou postée le 30 septembre a été vue 73.000 fois. Et les statistiques du site web sont passées de 500 visiteurs uniques par jour à 13.500.

Les visiteurs uniques du site du Pays d'Aix Université Club handball
Les visiteurs uniques du site du Pays d'Aix Université Club handball - Pays d'Aix Université Club handball

On est loin de casser Internet mais c’est une petite révolution dans ce club pas vraiment coutumier des folies médiatiques. Un « coup de projecteur » qui n’est pas pour déplaire au président, Christian Salomez. « Votre présence prouve que c’est bon pour la com' du club, on ne le cache pas », a-t-il lâché aux journalistes lundi.

Quarante journalistes

Pour le premier entraînement de la recrue star, c’est un petit marathon médiatique qui a été savamment orchestré. Conférence de presse dans un hôtel quatre étoiles aux pieds de la Sainte-Victoire, entraînement ouvert aux médias et petit gueuleton de clôture. « On voulait faire les choses dans les règles de l’art », commente Christopher Touron, le chef de la communication du PAUC. Une quarantaine de journalistes ont fait le déplacement, « dont huit télés, détaille-t-il. Dans tous les clubs de France, avoir autant de couverture médiatique, c’est une première pour un handballeur ».

>> A lire aussi : On a retrouvé le premier club de hand de Florent Manaudou

En collaboration avec l’agence Pimiento, qui gère l’image de l’ancien nageur et Jean-François Salessy, le représentant du sportif, une vraie stratégie de communication a été mise en place. Le but : éviter la panique du 27 septembre.

Ce jour-là, l’annonce inopinée du joueur à l’AFP a quelque peu animé la journée des employés du Pays d’Aix Handball (et gêné la mastication de Jérôme Fernandez). « Ça a été un peu la course », confesse Christopher Touron.

« Ça nous est un peu tombé dessus »

C’est que le club n’a pas cherché à attirer la star. Jérôme Fernandez et Florent Manaudou ont échangé pour la première fois à l’aéroport de Rio en août. « Ça nous est un peu tombé dessus », explique Christian Salomez. Si la charge de travail a augmenté depuis septembre, aucun recrutement n’est envisagé pour le moment.

Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence
Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

L’investissement sera « humain », précise le président, au niveau des techniciens. Jérôme Fernandez, coach de l’équipe élite et Mirza Saric, l’entraîneur de l’équipe réserve « vont consacrer un peu de leur temps de loisir à l’accompagnement » de Manaudou. Un traitement de faveur auquel n’ont pas droit les autres joueurs. « C’est tellement rare, argue le dirigeant. Pour nous c’est un moment exceptionnel qui mérite qu’on mette les moyens ».

L’intégration du très télégénique frère Manaudou est du pain béni pour le PAUC. A un an d’intégrer l’Arena, la nouvelle salle de sport construite par la métropole, le club doit se faire voir. Christopher Touron, le monsieur marketing et communication, a été embauché pour ça cet été. « Remplir cette salle » de 8.500 places, sera son premier défi. Et le nom de Florent Manaudou pourrait bien l’aider.