Ça y est, Florent Manaudou a fait tomber le maillot pour le handball

HANDBALL Le champion olympique de natation a débuté l'entraînement avec le PAUC d'Aix-en-Provence...

C.L. avec AFP

— 

Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence.
Florent Manaudou pendant son premier entraînement complet de handball à Aix-en-Provence. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Pour le PLAISIR. Florent Manaudou a eu beau convoquer la presse pour son premier entraînement lundi, avec le Pays d’Aix Université Club de Handball, l’ex nageur le maintient : il ne vise pas (cette fois) les Jeux olympiques.

L’ancien médaillé ne sait d’ailleurs toujours pas s’il faut parler de « pause » ou de « reconversion ». « On verra », a-t-il balayé devant les photographes qui n’ont probablement jamais été aussi nombreux à flasher un entraînement de National 2 dans le gymnase du Val de l’Arc (Aix-en-Provence).

>> A lire aussi : On a retrouvé le premier club de hand de Florent Manaudou

« On voit beaucoup trop où je vais shooter »

Car le nageur a sauté dans le grand bain (ah ah) lundi avec l’équipe réserve du Pauc (quatrième division), le club de Jérôme Fernandez. Un maillot floqué à son nom et marqué du numéro 50, en clin d’œil au 50 m nage libre de son ancienne vie, lui a été remis. « C’est un projet très simple, je veux juste reprendre du plaisir dans un sport que j’ai quitté trop tôt, tout donner et jouer au meilleur niveau que je puisse atteindre », a dit le médaillé d’or de Londres 2012, lors de la conférence de presse qui a précédé l’entraînement.

>> A lire aussi: «Je conseille à Manaudou de faire de la pétanque», l'entraîneur de Nantes fracasse Florent Manaudou

La star a jugé son entraînement « cool », mais « fatiguant, je n’avais pas fait de sport depuis trois mois ». Il veut travailler son tir : « On voit beaucoup trop où je vais shooter », a-t-il admis. « Il a le bras encore rigide, parce que la natation c’est tout droit », a expliqué le gardien Loïc Gschwind, 18 ans. Mais le jeune homme, impressionné par le champion (« Il a tout gagné, c’est Manaudou quand même ! », dit-il), pense qu’avec « du travail, il va tout défoncer ».

Un bilan en juin

Dans un premier temps, Manaudou va devoir suivre « un gros travail physique pour renforcer les membres inférieurs », a expliqué Mirza Saric, l’entraîneur de l’équipe réserve. « En janvier on pourra commencer à travailler sur des oppositions et du handball, on fera le bilan en juin sur sa progression et son potentiel », a dit l’entraîneur de l’équipe principale, Jérôme Fernandez.

>> A lire aussi : Manaudou joueur de handball? Il n'est «pas prêt» selon Jérôme Fernandez

Tactiquement, le champion de natation « a un retard énorme », a-t-il ajouté. Atteindre le niveau professionnel « va dépendre de sa capacité d’apprentissage, s’il est capable d’assimiler les choses, s’il écoute bien les consignes, s’il est à l’aise dans le jeu, en 18-24 mois il peut avoir les fondamentaux pour jouer (régulièrement) avec la réserve et commencer à s’entraîner avec l’équipe professionnelle. »

« Je ne veux pas faire un match sans être prêt, a-t-il lancé. Si c’est pour me faire les croisés au bout de deux semaines, ce n’est pas la peine, si ça prend six mois, ça prendra six mois. Je vis au jour le jour, et si la natation me manque, je reviendrai. »