Marseille: Nouvelle manifestation de policiers

SOCIAL Ils veulent maintenir la pression sur le ministère de l'Intérieur...

20 Minutes avec AFP

— 

La manifestation.
La manifestation. — AFP

Un mois après l’attaque de quatre agents à Viry-Châtillon, dans l’Essonne, 150 policiers ont manifesté mardi devant la préfecture à Marseille. Les policiers entendent continuer de manifester deux fois par semaine. « Il faut maintenir la mobilisation, montrer qu’on n’est pas une police politique mais une police du peuple », soutient « Néné », policier à Marseille depuis 20 ans.

Principale préoccupation des fonctionnaires : la violence, qui « augmente dans tous les secteurs ». « Les infirmières sont en dépression, les profs explosent face à des classes de 30 et nous, on craque aussi, on en a marre », résume-t-il.

>> A lire aussi : 200 policiers manifestent sur le Vieux Port

Visés par la violence

Comme ses collègues, ce quadragénaire en blouson de cuir déplore un manque de formation sur les armes et le manque de soutien face aux agressions, « avec deux psychologues pour tout le département ». Une autre policière renchérit : « Aujourd’hui toute personne représentant l’Etat de près ou de loin est visée par la violence, même les pompiers. On est à bout, faut pas s’étonner qu’il y ait tant de suicides dans la police ».

D’autres rassemblements ont été organisés prévus dans de nombreuses villes de France mardi comme à Calais où une quarantaine de policiers se sont rassemblés devant le commissariat à midi. Un rassemblement est également prévu mardi soir devant la mairie de Viry-Châtillon.