Les chiffres font couler de l'encre

F. L. - ©2007 20 minutes

— 

Selon l'UFC-Que Choisir, la Société des eaux de Marseille (SEM) réalise une marge de 56 % sur le prix de l'eau facturé au consommateur. L'association s'étonne du niveau de con­sommation des Marseillais (120 m3 par habitant et par an, près de trois fois la moyenne nationale). Selon elle, cette forte consommation devrait réduire le prix au m3, et donc la marge de la SEM. L'entreprise affirme que sa marge n'est que de 6,7 %. « L'UFC a gravement sous-estimé certaines dépenses, estime Robert Assante, président (UMP) de la commission eau de la communau­té urbaine. Elle chiffre par exemple la masse salariale à 5,6 millions alors qu'elle s'élève à 24 millions. » En publiant son enquête, l'UFC a aussi appelé à « une mise à plat » des critères de calcul pour le prix de l'eau.