Marseille: Plusieurs réseaux de trafic de drogue sont tombés

FAITS DIVERS La police a mené plusieurs opérations dans les quartiers nord…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration police.
Illustration police. — V. WARTNER / 20 MINUTES

La police marseillaise a annoncé le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic de drogue et la saisie de nombreuses armes et d’argent sale dans les cités. « Ces quinze derniers jours ont été assez exceptionnels, a déclaré le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez. Les forces de l’ordre sont très sollicitées sur les manifestations ou la lutte contre le terrorisme, mais continuent à travailler dans les cités, en matière de stupéfiants ».

La plus grosse opération remonte à lundi, avec l’appui du Raid, après une enquête de la police judiciaire : l’arrestation de 17 personnes dans la cité des Oliviers (13e arrondissement) et en Seine-Saint-Denis. « Plus de 61 000 euros, 9 véhicules, 50 kg de cannabis, 2 kg de cocaïne et 10 armes dont 7 fusils d’assaut » ont été saisis.

A lire : Les frères Bengler condamnés à 20 ans de prison

Une cantine bourrée de cannabis

Parmi les suspects, huit ont été mis en examen et cinq écroués, a précisé le procureur de la République, Xavier Tarabeux. Les enquêteurs estiment avoir frappé « très vraisemblablement à la tête du réseau ».

Le lendemain, c’est dans la cité de la Bricarde (16e), que les policiers découvrent dans un appartement « une cantine métallique scellée contenant près de 21 kg de cannabis », des munitions et de l’argent. Jeudi, à la Castellane (16e), 3 personnes sont arrêtées avec 6 kg de cannabis, 2 armes et 20 000 euros.

A lire : «Un Everest de folie meurtrière»

Travail de fond

Selon les autorités, ces opérations témoignent du travail de fond effectué par la police et la justice pour déstabiliser le trafic de drogue. Sur les 9 premiers mois de l’année, les mises en cause de suspects pour trafic ont augmenté de moitié dans le département, selon la préfecture.

Les échanges de renseignement entre services de police ont « permis de démanteler 48 réseaux (…), d’écrouer 155 trafiquants, et de saisir plus de 903 kg de cannabis, de 23 kg de cocaïne, 1 kg d’héroïne, 73 kg de cocaïne de synthèse et plus de 4,4 millions d’euros ». Par ailleurs, les saisies d’armes ont augmenté de 49 % dans le département (556 contre 372).