Marseille: Qui sont ces secteurs qui recrutent «en permanence»?

EMPLOI De la sécurité au service à la personne, des secteurs embauchent constamment à Marseille et sa région…

M.P.
— 
Au village des recruteurs
Au village des recruteurs — M.P

Pour la deuxième fois, Marseille accueille le « village des recruteurs » sur le Vieux-Port. « En venant ici, on place l’emploi sur le domaine public, c’est-à-dire au cœur de la cité, souligne Jocelyn Meire, directeur de la Cité des Métiers, partenaire de l’opération et organisatrice de la Quinzaine du recrutement. Et puis, c’est décontracté, c’est une façon différente de rencontre les employeurs ». Encore faut-il savoir identifier les secteurs qui embauchent. En voici quelques exemples.

La sécurité

Securitas est un acteur majeur du secteur de la sécurité « des biens et des personnes ». L’entreprise, qui compte 130 agences en France, emploie plus de 15 000 personnes, dont 92 % en CDI. Le seul problème, c’est le turn-over important. « Le milieu s’est professionnalisé où il faut obtenir une carte professionnelle que l’on obtient après avoir passé un certificat, explique Robert, un des « recruteurs ». Cela freine beaucoup de gens. Et puis, on a des horaires atypiques. On travaille souvent la nuit ». Résultat de ce turn-over, la société recrute « en permanence ». A Marseille, elle est venue avec 15 postes à pourvoir à Martigues et Aix-en-Provence mais « nos besoins sont énormes ».

Les services à la personne

Créée en 2002, l’entreprise est aujourd’hui l’un des leaders du ménage et du repassage à domicile. Elle compte aujourd’hui près de 5400 employés de maison, 28 000 clients et plus d’une centaine d’agences. Elle est venue au village des recruteurs avec une cinquantaine de postes à pourvoir.

L’informatique

Basée à Saint-Ouen, l’entreprise GFI recherche constamment des développeurs. Elle a une trentaine de postes à pourvoir en ce moment en région PACA. « Il y a énormément de demandes et en même temps, peu de gens sur le marché », constate Christelle Teisseire, responsable du recrutement à Aix-en-Provence. Du coup, les ingénieurs sont très recherchés. Mais pas seulement, le secteur de l’informatique recherche également des administrateurs de réseaux et des éditeurs de logiciels. En 2015, GFI a recruté 1800 personnes dans toute la France.

Les armées

On n’y pense pas forcément mais les armées recrutent à tour de bras. L’armée de terre, par exemple, a ouvert 15 000 postes en 2016, dont 500 postes en région PACA (300 à Marseille et 200 à Aix-en-Provence). Elle recherche des hommes et des femmes âgés de 17,5 à 32 ans maximum, de la troisième à bac + 5. « On est déficitaire dans les secteurs de l’informatique et des télécommunications, de la restauration et de la mécanique, détaille une militaire. On recrute tout le temps (…). Il nous faut de la jeunesse, et ce n’est pas prêt de s’arrêter ».