RCT-Montpellier: La crise à Toulon, quelle crise?

RUGBY L'équipe de Mourad Boudjellal s'est complètement relancée dans le Top 14...

C.L.

— 

Mamuka Gorgodze à Marseille le 2 octobre 2016
Mamuka Gorgodze à Marseille le 2 octobre 2016 — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Qui a dit que la crise couvait au RC Toulon ? Personne ce dimanche à Marseille en tout cas. Les Varois ont donné une leçon aux Montpelliérains au Stade Vélodrome (28-6). Avec trois essais inscrits, les hommes de Diego Dominguez obtiennent le bonus offensif et remonte ainsi sur le podium, à la troisième place… c’est-à-dire celle où s’étaient installés les Héraultais. Les Toulonnais ont mis fin à une série de quatre victoires du MHR.

>> A lire aussi : «Je vais arrêter», Mourad Boudjellal confirme son envie de quitter le RC Toulon

« De mieux en mieux »

Après avoir fait tomber Toulouse (15-32) puis Clermont (23-21), le RCT s’est offert Montpellier avec la manière. Le début de saison compliqué après avoir cédé contre le promu Bayonne (28-23) à Mayol puis à Brive (21-25), semble définitivement oublié. Finalement, le RCT a gagné trois de ses quatre matches contre des « gros », ne s’inclinant que sur le terrain du Racing 92 il y a deux semaines (41-30). « On s’est refait même avec beaucoup de blessés, a commenté tout sourire Diego Dominguez. Chaque semaine, ça va de mieux en mieux. »

Dimanche au Vélodrome, grâce à des essais de Mamuka Gorgodze, Josua Tuisova et Liam Gill, les Varois toujours privés de nombreux joueurs (Giteau, Nonu, Habana, Mitchell), ont retrouvé les hauteurs du classement. « Aujourd’hui, on a fait des erreurs mais on a su récupérer derrière en faisant des choses positives », a appuyé Dominguez.

Côté MHR, le constat est sans appel : Toulon a été plus fort. Après avoir enchaîné quatre victoires d’affilée, « peut-être que l’on n’était trop en confiance », a confessé Alexandre Dumoulin. « Je pense que cet après-midi, ils ont été supérieurs à nous, a reconnu le trois-quarts centre de Montpellier. Quand on ne répond pas dans le combat, c’est difficile de rivaliser contre Toulon. Quand tu ne fais que reculer, créer et envoyer le ballon sur l’extérieur est plus compliqué. »