Marseille: Une nouvelle réflexion sur le développement économique de la métropole

ECONOMIE Les discussions sur le schéma de développement économique ont démarré...

M.P.

— 

Les ateliers se sont déroulés au Palais du Pharo (archives)
Les ateliers se sont déroulés au Palais du Pharo (archives) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le président de la métropole, Jean-Claude Gaudin, et la première vice-présidente de la métropole, Martine Vassal, ont lancé jeudi les débats sur le futur « schéma de développement économique » de la collectivité née en janvier dernier. Pour élaborer cette stratégie, ils ont choisi de s’adresser uniquement au « monde économique », c’est-à-dire les entreprises. Exit donc les associations, par exemple.

Plusieurs dirigeants de sociétés provençales ont donc participé jeudi à des ateliers de réflexion autour de l’attractivité, de l’innovation et de la recherche, du foncier et de l’immobilier. « L’enjeu est de co-construire un schéma commun de développement économique en mutualisant les moyens […] et en proposant des actions concrètes », a déclaré Jean-Claude Gaudin.

A lire : La métropole attire de loin mais repousse de près

Une métropole à vocation mondiale

Mais visiblement, le temps presse. Selon Martine Vassal, le gouvernement a demandé aux dirigeants de la métropole de « faire des propositions » d’investissements « avant la fin de l’année ». En échange, l’Etat se serait engagé à participer à leurs financements.

Le schéma de développement économique de la métropole Aix-Marseille Provence doit donc être prêt avant le 31 décembre. Or, l’enjeu, selon Jacques Pfister, président de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence (CCIMP), est de construire une métropole « à vocation mondiale ». Rien de moins.

« Dans ce pays, il y a trois métropoles qui peuvent jouer dans la compétition mondiale : Paris, Lyon et Marseille », a-t-il indiqué. Les autres métropoles, comme Bordeaux, Toulouse ou Nantes, ne seraient, selon lui, qu’une « simplification administrative » : « Nous, au contraire, nous avons une mission pour la France »…

A lire : Entre 14 et 20 milliards d'euros pour fêter la naissance de la métropole

Deux précédents rapports sur le développement économique

Ce n’est pas la première fois que ce genre de réflexion autour du développement économique de la métropole est mené. En 2015, l’économiste Christian Saint-Etienne avait déjà réfléchi, à la demande de la CCIMP, à un « master-plan » d’investissements de 10 à 14 milliards d’euros étalés sur dix ans.

A la même époque, la Direction générale du développement économique de la communauté urbaine avait livré sa propre « contribution à la stratégie de développement économique de la métropole ». Baptisé « Une stratégie en action », ce rapport préconisait quatre axes de travail : « mener à bien les projets industriels et les projets urbains », « améliorer la compétitivité du territoire », « renforcer l’attractivité » du territoire et enfin, « déployer une métropole proche des territoires ».

Un an après la publication de ces deux études, et dix mois après la naissance officielle de la métropole, la réflexion sur le développement économique est donc toujours en cours.