OM-Nantes: René Girard accuse l’arbitrage et pense que Nantes «va gagner beaucoup de matchs»

FOOTBALL Le coach des Canaris s'est agacé d'un penalty refusé pour son équipe...

C.L.

— 

René Girard à Marseille le 25 septembre 2016
René Girard à Marseille le 25 septembre 2016 — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

René Girard ne veut pas « faire la une des journaux » avec des déclarations tonitruantes sur l’arbitrage mais le coach des Nantais ne s’est tout de même pas gêné pour crier au scandale. Alors que son équipe traîne seulement cinq points après sept journées et une défaite à Marseille (2-1), René Girard a préféré accuser les décisions arbitrales prises au Stade Vélodrome.

>> A lire aussi : Marseille peut respirer après sa difficile victoire sur Nantes... OM-Nantes à revivre

Un « penalty indiscutable pas sifflé »

« Je pensais tomber contre un OM qui n’aurait besoin que de ses forces pour gagner ce match », a commencé Girard, un peu énigmatique, refusant de détailler, mais prenant au passage un journaliste sudiste à partie : « Vous pensez que vous méritez de gagner ce soir ? Ah excusez-moi vous êtes Marseillais. Je ne vais pas rentrer là-dedans, j’en ai ras le bol. Je trouve qu’on n’a pas été gâtés, point. » Il a fini par lâcher le motif de son mécontentement : un « penalty indiscutable pas sifflé ».

Il s’agit d’une main de Doria, que les Nantais sont persuadés d’avoir vu en toute fin de match (86e). A noter que côté marseillais, c’est le hors-jeu sur le but refusé de Njie qui semble assez discutable (27e). Avant le penalty réclamé par Girard, le coach s’est fait remarquer en pestant auprès de l’arbitre en première mi-temps. Ce dernier sera forcé de le rappeler à l’ordre.

>> A lire aussi : L'attaque des Canaris part sur des bases insensées... une nouvelle fois

Pour le reste, René Girard ne doute pas des performances de son effectif. « Je crois qu’on a fait le match qu’il fallait, a assuré l’entraîneur sur la sellette. Ça a été un match ouvert, ce ne sont pas des équipes de bas de classement qu’on a vu ce soir. Mais il faut avoir une responsabilité sur le classement [Nantes est 18e]. On peut mieux faire, j’ai dit à mes garçons que si on joue comme ça, on en gagnera bien d’autres des matchs. On a fait une belle prestation, si le petit coup de pouce avait été de notre côté, peut-être que le résultat aurait été différent. »