PACA : Un «plan de sécurité intérieure» de plusieurs millions pour la région

SÉCURITÉ La région investit  250 millions d'euros pour la sécurité...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration policier.
Illustration policier. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi, a dévoilé mardi un « plan de sécurité intérieure régional » d’un budget de 250 millions d’euros pour « accompagner, soutenir » le travail des forces de l’ordre en « renforçant (leurs) moyens matériels et humains ».

« Ce sont 250 millions d’euros sur le mandat que nous engageons au service de la sécurité », a dit Christian Estrosi lors d’une conférence de presse à La Crau dans le Var.

« Nous ne revendiquons en tant qu’élus locaux aucunement d’exercer en matière de souveraineté la responsabilité de la sécurité intérieure de notre pays. C’est une mission régalienne qui relève de l’Etat, et de l’Etat seul », a pris soin de préciser le président de l’exécutif régional avant de détailler ses mesures.

Déploiement de la vidéosurveillance

Une grande part est dévolue au développement de la vidéosurveillance : 20 millions d’euros seront ainsi consacrés à la création ou l’agrandissement des réseaux de caméras de vidéosurveillance dans les villes.

Les caméras seront également déployées dans les transports en commun qui dépendent de la région, notamment à bord des TER et dans les gares régionales : « A l’issue du déploiement, ce sont ainsi 80 % des flux de voyageurs TER qui seront équipés en vidéoprotection », a-t-il dit.

La région va aussi « étudier la faisabilité » d’équiper de caméras « tous les autocars des lignes express régionales et des cars de transports départementaux qui nous seront transférés au 1er janvier 2017 ». La mesure concerne « 1.500 cars » dont 700 de transport scolaire, a-t-il précisé.

Un pass sûreté pour les forces de l’ordre

Dans les transports, 44 millions seront investis « pour renforcer la présence humaine avec la création des équipes mobiles d’intervention et plus de 200 agents pour renforcer la sécurité des passagers ».

La région va également créer un « pass sûreté » à partir du 1er octobre : « Nous allons permettre aux 77.000 agents de force de l’ordre de Paca, policiers nationaux, policiers municipaux, gendarmes, militaires, pompiers professionnels et volontaires, marins pompiers, douaniers, de circuler gratuitement dans les transports en commun de la région », a dit Christian Estrosi.

La région s’engage également à participer au financement de la construction de nouvelles casernes de gendarmerie et de la rénovation de commissariats.

Six millions d’euros seront encore consacrés à « un fond global d’équipement des polices municipales » pour leur permettre l’acquisition d’armes, de gilets par balles ou pour la création de centres de supervision urbains.

38 armes blanches ou armes à feu

Christian Estrosi est également revenu sur l’expérimentation des portiques de sécurité installés dans la gare ferroviaire des Arcs, dans le Var, une promesse de campagne lors des dernières régionales.

>> A lire aussi : La région PACA expérimente de nouveaux portiques de sécurité dans les gares

« Sur les six premières semaines d’expérimentation, nous avons intercepté 38 armes blanches ou armes à feu », a-t-il dit. Il a admis « certaines difficultés, notamment lorsqu’il y a un afflux de voyageurs », sur lesquelles « nous sommes en train de travailler ».