OM: A la Commanderie, les supporters voient dans Frank McCourt un nouveau Bernard Tapie

FOOTBALL Au lendemain de l'annonce de la vente, l'espoir revient doucement chez les fans marseillais...

C.L.

— 

Frank McCourt à Marseille le 29 août 2016
Frank McCourt à Marseille le 29 août 2016 — B.Langlois

Bon timing. Ce mardi matin, seulement quelques heures après l’annonce de la vente imminente de l’OM à Frank McCourt, homme d’affaires américain, le club organisait un entraînement ouvert à la presse et au public, à la Commanderie.

>> A lire aussi : Que peut espérer l'OM avec l’arrivée de Frank McCourt à sa tête ?

L’occasion pour des supporters qui tirent la langue, las de l’apathie du club marseillais, de venir sentir le pouls de l’effectif. « C’est pour ça qu’on est venu, avoue Olivier, fan normand en vacances dans le Sud, voir un peu l’humeur qui transpire du centre. » Verdict ? « C’est pas terrible, reprend-il, c’est assez froid, c’est un peu irréel, on dirait pas qu’il y a eu cette annonce. »

Un passé pas « très glorieux »

Staff, joueurs et employés sont sans doute un peu comme les grappes de jeunes et moins jeunes qui s’accrochent au filet qui les sépare de la pelouse : « wait and see » (attendez et voyez), résume un autre. L’acte de vente n’est pas encore signé que Frank McCourt déclenche scepticisme et parfum de déjà vu. Le nouveau patron, ancien propriétaire du club de baseball des Dodgers, traîne pas mal de casseroles : classé deuxième pire propriétaire de l’histoire du baseball américain, McCourt a été impliqué dans une affaire de détournements de fonds de 180 millions d’euros.

« Ça n’a pas l’air d’être très glorieux, commente Olivier, maintenant on est à Marseille et on sait que le peu glorieux peut être très glorieux. C’est-à-dire qu’on a eu un président décrié, Bernard Tapie, un peu à l’image de Mc Court aujourd’hui, et on sait les résultats qu’il a eus. »

>> A lire aussi : Frank McCourt, le nouveau propriétaire de l’OM, a été « un désastre » à la tête des Dodgers

Patrick l’avoue aussi, il aimait beaucoup Tapie, ou du moins cette période qui a permis à l’OM de remporter la Ligue des champions. Tous veulent tourner la page Margarita Louis-Dreyfus. « Ça sera mieux, assure Patrick, là on n’a rien, on a zéro, on veut une équipe correcte et retrouver du plaisir. Ma fille me supplie de l’emmener au stade mais je peux pas, je m’endors. J’ai juste envie que ça change ». McCourt l’a bien compris. Et son « OM Champions Project », aussi théâtral que le ras-le-bol des supporters est profond, suscite tous les espoirs.