Vaucluse: La première centrale photovoltaïque sur l’eau est en bonne voie

ECONOMIE Une enquête publique doit être lancée en septembre pour valider le permis de construire de la première centrale photovoltaïque installée sur l’eau…

G.D.
— 
Illustration de panneaux photovoltaïques.
Illustration de panneaux photovoltaïques. — P. Magnien / 20 Minutes

Le projet était dans les cartons depuis sept ans. La première centrale photovoltaïque sur eau de France est en passe de voir le jour, selon La Provence. Un arrêté préfectoral vient, en effet, d’être publié concernant l’ouverture d’une enquête publique, du 5 septembre au 7 octobre 2016. Il s’agit de l’étape préalable à la délivrance du permis de construire.

Pour alimenter 5.800 foyers

Baptisée O’Mega 1, cette centrale solaire lacustre occupera 15 hectares (environ 30 terrains de foot), sur la moitié du lac de l’ancienne carrière Maroncelli. C’est la société Akuo Solar, producteur d’énergie renouvelable, qui a repris le développement du projet en répondant à un appel d’offres.

L’investissement est estimé à 35 millions d’euros : 50.000 panneaux photovoltaïques doivent être installés sur 192 radeaux. Des onduleurs transformateurs seront répartis sur des barges flottantes pour permettre d’alimenter environ 5.800 foyers.

>> A lire aussi : La première centrale photovoltaïque sur l'eau d'Europe

Après l’installation d’un premier parc photovoltaïque, un parc éolien avait également vu le jour en 2015 à Piolenc. Cette centrale, qui deviendrait une des plus grandes d’Europe, est particulièrement attendue par le maire de la commune, Louis Driey.

Veto à trois reprises

« Nous y avons déjà testé deux prototypes mais nous n’avions pu obtenir de permis de construire à cause du véto émis à trois reprises par la commission de régulation énergie, explique-t-il au quotidien régional. L’évolution de la réglementation avec la loi de transition énergétique de Ségolène Royal permet aujourd’hui d’avancer sur cette nouvelle technologie solaire flottante. »