Risques d'incendies: Des zones du sud-est de la France et la Corse interdites à la circulation

INCENDIES Les accès à certains massifs forestiers sont interdits à la circulation ce vendredi…

M.N. avec AFP

— 

Des canadair ont été déployés pour venir à bout du feu à Tautavel (illustration).
Des canadair ont été déployés pour venir à bout du feu à Tautavel (illustration). — P.Magnien / 20 Minutes

Attention, ça peut brûler. Le sud-est de la France et la Corse restent en alerte au niveau des incendies. L’accès et la circulation seront interdits vendredi dans la totalité des massifs forestiers du département des Bouches-du Rhône et restreints dans les massifs du sud du Vaucluse afin de réduire les risques d’incendies alors que les Canadair sont toujours cloués au sol, ont annoncé jeudi les préfectures de ces départements.

>> A lire aussi : Un immense incendie ravage la Californie

En Corse, la circulation et le stationnement seront interdits pour la journée de vendredi dans plusieurs massifs et forêts de Haute-Corse, a également annoncé jeudi la préfecture. Si l’accès à tous les massifs des Bouches-du-Rhône est totalement interdit vendredi, dans le Vaucluse, les massifs des Monts de Vaucluse, du Luberon et de Basse Durance seront accessibles à des horaires restreints, de 05H00 à 12H00.

Les canadairs immobilisés pour expertise

En Haute-Corse, le préfet a pris une série d’arrêtés interdisant de circuler et de stationner de vendredi à 07 h à samedi à 07 h dans le massif du Fango, la forêt de Bonifato, au-dessus de la station balnéaire de Calvi, et la zone de l’Agriate, près de Saint-Florent, et la forêt de Tartagine.

>> A lire aussi : Incendie mortel causé par un Allemand qui faisait ses besoins en Espagne

Ces restrictions s’expliquent par les importants risques d’incendie provoqués par la sécheresse qui frappe le sud-est de la France et aggravés, en Provence, par un fort mistral prévu jusqu’à samedi inclus. Par ailleurs, tous les avions de lutte contre les incendies Canadair en France sont immobilisés au sol en attendant les résultats d’enquêtes après la rupture du train d’atterrissage de l’un d’eux lundi soir à Ajaccio.

Les résultats de ces enquêtes, prévus jeudi soir, devraient finalement être annoncés vendredi, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la Sécurité civile. Des forces au sol supplémentaires ont été mobilisées et d’autres avions bombardiers d’eau - huit Tracker et deux avions gros porteurs de type Dash 8 - restent également disponibles. Un porte-parole des pompiers avait confirmé mercredi qu’il pourrait être fait appel aux avions italiens ou espagnols.

>> A lire aussi : Un incendie ravage 40 hectares de forêt en Pyrénées-Orientales