Draguignan: Un fils de la French Connection devant les juges

justice Didier Filippi, 45 ans, est accusé d’avoir codirigé un trafic de cocaïne entre Marseille et le golfe de Saint Tropez…

C.D.

— 

Des sacs de cocaïne (illustration).
Des sacs de cocaïne (illustration). — Martin Mejia/AP/SIPA

Sur le banc des 14 accusés, un homme attirera sans doute l’attention plus que les autres : Didier Filippi, 45 ans, le fils d’Homère Filippi, figure de la « French Connection » et commanditaire de l’assassinat du juge Michel.

Accusé d’avoir codirigé un trafic de cocaïne entre Marseille et le golfe de Saint Tropez, il comparaît lundi et mardi devant le tribunal correctionnel de Draguignan (Var).

>> A lire aussi : Marseille: Le juge Michel, assassiné il y a 33 ans, est devenu une icône

Selon l’instruction, qui a débuté en septembre 2013, Didier Filippi et son principal complice auraient acheté autour de 20.000 à 30.000 euros le kilo de cocaïne de très bonne qualité, coupée et revendue entre 38.000 et 45.000 euros.

Le fils de Gaëtan Zampa aussi cité dans le dossier

Son avocat, Julien Pinelli, a esquissé à l’AFP sa ligne de défense : il conteste que son client ait dirigé le trafic, reconnaissant seulement une « participation à la marge ». « Il s’est toujours tenu à distance du milieu » criminel où évoluait son père, a-t-il aussi déclaré. Et d’espérer que la réputation de ce dernier « n’influera pas » sur le procès.

Le fils de Gaëtan Zampa, une autre des plus célèbresfigures de la pègre marseillaise des années 1970, est également cité dans le dossier. Selon les enquêteurs, il était l’un des clients et revendeurs du réseau. Mathieu Bedjadji-Zampa est décédé avant la fin de l’instruction.