Marseille: Un homme blessé par balles à Frais Vallon

FAITS DIVERS La victime est touchée au thorax…

A.R.

— 

Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — A. Rancoule / 20 Minutes

Il est dans un état grave. Un homme de 20 ans a été gravement blessé par balles à Frais-Vallon (13e), dans la nuit de jeudi à vendredi. Il a été touché au thorax. Des balles de calibre 12 ont été retrouvées sur place, suggérant qu'il a été touché par des tirs de fusil de chasse. La victime n’est pas connue des services de police. Pour l'heure, la piste d'un règlement de compte n'est pas privilégiée.

Mercredi soir, un homme de 23 ans a été abattu à la cité du parc Corot (13e). Il a été touché à plusieurs reprises par un tir « en rafale » tiré par des individus en fuite. La police judiciaire a été saisie de l’enquête. Il s’agit de la 14e personne tuée par balle dans l’agglomération marseillaise depuis le début de l’année.

Dans les Bouches-du-Rhône, 22 faits de règlements de comptes avaient été déplorés en 2013, 26 en 2014 et 21 en 2015, provoquant la mort de 17 personnes en 2013, 18 en 2014 et 19 en 2015.

Des rivalités de clans

En mai, la police a arrêté trois suspects dans une affaire d’homicide commis le 12 mai. Selon Brice Robin, le procureur de la République de Marseille, dix sont soupçonnées d’avoir pris part à deux règlements de comptes commis en 2014 à Marseille et deux pour une tentative.

Deux rivalités majeures entre des clans familiaux sont évoquées comme étant à l’origine de nombreux règlements de comptes ou tentatives. Quatre principaux clans se disputent le marché de la drogue dans la ville. Le premier duel oppose la famille Remadnia et les familles Tir et Berrebouh. La seconde rivalité se joue entre la famille Ahamada, dit le clan des « blacks », et la famille les Bengler, les « gitans ».