Marseille: Le rappeur K-Rhyme Le Roi en garde à vue après les violences sur le Vieux-Port

FAITS DIVERS Karim Bensadia a été pris en photo en train de lancer une canette...

20 Minutes avec AFP

— 

Affrontements entre supporters et policiers, à Marseille.
Affrontements entre supporters et policiers, à Marseille. — Darko Bandic/AP/SIPA

Un Marseillais de 46 ans a été placé en garde à vue mardi pour sa participation présumée aux violences qui ont éclaté au Vieux-Port. L’homme a été identifié par les policiers sur deux photos parues dans la presse. Sur la première, l’homme à la carrure large, crâne rasé et barbu, s’apprête à lancer une cannette de bière. Sur la seconde, il est au sein d’un groupe (sans doute de Marseillais) qui tabasse un supporter anglais à coups de pied et de poing.

Selon la Marseillaise, il s’agit de Karim Bensadia, plus connu sous le nom de K-Rhyme Le Roi, un rappeur qui a participé en 1999 à l’album de Freeman, un des membres du groupe IAM, baptisé… L’palais de justice. Un enquêteur l'a identifié en exploitant les photos, puis les bandes de vidéosurveillance. Originaire de Belsunce, le rappeur a été interpellé mardi puis placé en garde à vue. Il a reconnu être la personne photographiée mais il a affirmé qu’il était en train d’aider le supporter roué de coups, et non de participer à son agression.

La police épluche

La police continue d’enquêter sur ces violences notamment « par l’exploitation de tous les moyens modernes », dont l’épluchage des bandes de vidéosurveillance, pour identifier les suspects. Plusieurs Britanniques et Français ont déjà été jugés en comparution immédiate à des peines d'un mois à un an de prison ferme.

A lire : «Je n'ai rien à voir avec un hooligan»

En revanche, les hooligans russes, qui ont très largement déclenché ces débordements (avec les Marseillais), sont passés entre les mailles du filet. Mardi, 43 d'entre eux ont été arrêtés dans les Alpes-Maritimes et placés en garde à vue à Marseille. Mais onze supporters ont déjà été relâchés.