PACA: L’établissement français du sang cherche des donneurs en urgence

SOLIDARITÉ Il faudrait 30.000 dons supplémentaires en juin…

A.R.

— 

Opération de Don du Sang.
Opération de Don du Sang. — Frédéric Scheiber/20MINUTES

Aurélie a trois garçons atteints d’une maladie génétique de l’hémoglobine. Pour vivre, ses enfants doivent régulièrement être transfusés. « Je ne me dis pas : "Je vais économiser et acheter des poches à mes enfants au supermarché", raconte-t-elle. Quand je vais aux urgences, c’est qu’ils ont besoin d’une transfusion car ils sont pâles et n’ont plus les forces de se battre contre les infections, explique-t-elle. C’est assez troublant pour une maman de savoir que la vie de ses enfants dépend du don d’autres gens ».

Chaque année, 10.000 personnes sont transfusées à l’AP-HM (assistance publique des hôpitaux de Marseille). « Si l’EFS (établissement français du sang) n’est pas en mesure de répondre à nos besoins, on va avoir de gros problèmes », souligne le docteur Bernard Lassale, le correspondant hémovigilance de l’AP-HM.

« La situation est critique et préoccupante »

Car cette année, la situation est critique. L’EFS dispose de dix jours de stock. Il en faudrait douze. Une hausse de 15 % des dons est nécessaire en juin pour avoir un stock suffisant, soit 30.000 dons supplémentaires. « Lorsque l’on est en bonne santé, c’est vital de donner son sang, estime Christophe, un donneur régulier. C’est une petite heure dans la journée et lorsque l’EFS nous explique à quoi va servir notre don, on a vraiment l’impression d’être utile ».

Avant chaque été, l’EFS lance une campagne de dons pour anticiper les départs des donneurs en vacances. Mais aujourd’hui « la situation est critique et préoccupante, estime Jacques Chiaroni, le directeur de l’EFS Alpes Méditerranée. Les phénomènes météorologiques importants et les mouvements sociaux, avec la crainte d’une pénurie d’essence, ont eu un impact sur les dons de sang. » Les donneurs se sont moins déplacés et la région PACA, qui n’est pas autosuffisante, a reçu moins de dons d’autres régions, touchées par les intempéries.

« On a besoin de stock de sang nécessaire pour faire face à toutes les situations »

« L’Euro arrive et tout événement qui attire du monde supplémentaire est à risque, comme le festival de Cannes ou le Grand prix de Monaco. Les importants flux de déplacements nécessitent une grande préparation : tous les incidents possibles et imaginables peuvent survenir, pense le docteur Norbert Nabet, directeur général de l’ARS Paca. On a besoin de stock de sang nécessaire pour faire face à toutes les situations ». Les produits sanguins ont une durée de vie courte : 41 jours pour les globules rouges, 5 jours pour les plaquettes.

Deux sites de l’EFS sont ouverts à Marseille. Au 28, rue de la République (1er) du lundi au vendredi de 9 heures à 17 h 30 et le samedi de 10 heures à 17 heures (04.96.11.22.90) et au 149, boulevard Baille (5e), les mercredis et jeudis de 12 h 30 à 19 heures (04.91.18.95.15). Des collectes mobiles sont aussi régulièrement organisées, comme à Aix-en-Provence, ce week-end.