Marseille: Un Cube sur le ballon rond

SOCIETE La mairie a inauguré une structure éphémère pour accueillir les supporteurs et les touristes pendant l'Euro 2016...

M.P.

— 

Le cube M
Le cube M — Mickaël Penverne / 20 Minutes

Après le Pavillon M, le Cube M. En 2013, pour l’année Capitale européenne de la culture, la ville de Marseille avait installé une structure éphémère à côté de l’hôtel de ville. Cet espace était le point de ralliement de tous ceux qui cherchaient une information sur les festivités en cours ou à venir. Pour l’Euro 2016, la mairie a ouvert une structure du même genre, sur le Vieux-Port cette fois.

Baptisé le Cube M, ce « bâtiment » de 500 m2 sera ouvert tous les jours, de 9 heures à 19 heures, jusqu’au 7 juillet inclus. Posé à côté de l’ombrière, il accueillera les touristes et les supporteurs cherchant des informations sur la compétition de foot, la fan zone, les spectacles et les animations organisés autour de l’événement, les transports en commun mais aussi toutes les manifestations culturelles organisées à Marseille.

Le cube M
Le cube M - MickaÎl Penverne / 20 Minutes

Une avenue transformée en fan walk

La ville accueillera six matchs de l’Euro, du 11 juin au 7 juillet. Le premier, qui verra s’affronter l’Angleterre à la Russie, fait craindre des débordements de supporteurs. Les soirs de match, un millier de policiers seront mobilisés autour du stade Vélodrome et de l’avenue du Prado, rebaptisée (attention pirouette marketing) la « fan walk ».

Faute de transports en commun, les supporteurs, qui sortiront du métro, devront en effet l’emprunter à pied pour rejoindre les deux fans zones, installées sur les plages du Prado soit 20 minutes de marche au minimum parmi les autres piétons, les cyclistes et les automobilistes. Une fois arrivés dans les fans zones, ils seront fouillés et encadrés par 650 agents de sécurité. A ce dispositif s’ajoutera la mobilisation dans le centre-ville de 400 militaires de l’opération Sentinelle pour prévenir le risque d’attentat.

A lire : L'Euro 2016 pourrait rapporter 180 millions d'euros à la ville et sa région

Plus de 180 millions de retombées

La réussite de l’Euro de football est capitale pour Marseille qui surfe depuis quelques années sur la culture et le sport pour retrouver son attractivité auprès des entreprises et des touristes. Après avoir été capitale européenne de la culture, Marseille sera l’année prochaine capitale européenne du sport avant d’accueillir en 2020 Manifesta, la biennale européenne de l’art contemporain.

Marseille attend 360.000 spectateurs au stade Vélodrome pour les six matchs, et environ 680.000 personnes dans les fans zones du Prado. Selon une étude du Centre de droit et d’économie du sport (CEDS) de Limoges, la ville peut espérer 181 millions d’euros de retombées économiques. Précision utile : cette étude a été commandée par l’UEFA, la société organisatrice de l’Euro.