Marseille: Une ligne de bus 100% électrique

TRANSPORTS La ligne 82 est dotée de six bus...

A.R.

— 

La première ligne de bus électrique de France est lancée Lancer le diaporama
La première ligne de bus électrique de France est lancée — A.R

C’est une première en France. Six bus électriques de couleur vert vif circulent dans le centre-ville de Marseille, sur une ligne présentant peu de dénivelés.

La RTM a acheté 6 bus électrique
La RTM a acheté 6 bus électrique - A.R

« La ligne 82 est idéale car elle va du Pharo à Arenc en traversant le centre-ville, précise Maxime Tommasini, le président de laRTM. Ça apaise le centre-ville, au niveau du bruit et de la pollution ».

« Il n’y a plus de vibrations, pas de bruit »

Les bus, commandés à la société basque Irizar, ont été testé 18 mois sur une autre ligne. « Nous avons testé la reprise ou le poids en charge avant de confirmer la commande », souligne Guy Teissier, le président de la communauté d’agglomération Marseille Provence Métropole (MPM).

Ils sont équipés de 16 batteries sur le toit, pour une autonomie de 12 à 16 heures soit 240 km en ville. La durée de rechargement est de 5 à 7 heures, au dépôt, pour un coût de 25 à 30 euros d’électricité, contre 150 euros environ pour un plein de gazole.

>> A lire aussi : Ces nouveaux bus qui doivent révolutionner les transports en commun

« C’est l’avenir, on entend uniquement l’air soufflé, il n’y a plus de vibrations, pas de bruit, pense Eric Bentboha, l’un des chauffeurs sur cette ligne. C’est nerveux au démarrage et il faut doser son freinage car dès que l’on pose le pied, ça freine mais la conduite est agréable. A nous d’anticiper lorsqu’un piéton traverse : les bus sont équipés de sonnette »

« Baisser de 10 % en 10 ans la part de la voiture »

« Toute la ville a l’électrique, ça serait le pied mais ça coûterait cher », estime aussi son collègue. Un bus coûte environ 380 000 euros l’unité, contre 300 000 pour un bus à moteur thermique.

« Nous nous sommes engagés à baisser de 10 % en 10 ans la part de la voiture » dans l’agglomération marseillaise, indique Guy Teissier. Le nombre de bus électrique devrait donc augmenter sur le réseau.

A Paris, la RATP a récemment annoncé la mise en service de son premier bus électrique fabriqué par le groupe Bolloré sur la ligne 341, reliant la porte de Clignancourt à la place de l’Etoile. Cette ligne deviendra 100 % électriques d’ici à la fin 2016, avec 22 autres bus en service.

>> Marseille: Des voitures électriques en libre-service