Euro 2016: Un dispositif de sécurité «exceptionnel» à Marseille

SOCIÉTÉ Environ un millier de policiers seront mobilisés autour du stade et de la fan zone les soirs de matches...

Amandine Rancoule

— 

La fan zone du Prado. Lancer le diaporama
La fan zone du Prado. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

A événement exceptionnel, mesures exceptionnelles. Les autorités ont présenté ce jeudi le dispositif de sécurité pour l’organisation de l’Euro 2016 à Marseille.

« Nous sommes prêts, assure Stéphane Bouillon, le préfet de la région. Nous avons fait ce qu’il fallait pour faire en sorte que cette fête soit réussie ».

>> Euro 2016: Plus de 60.000 policiers et gendarmes seront déployés, promet Bernard Cazeneuve

« La menace terroriste est présente »

« La menace terroriste est présente, estime toutefois Laurent Nuñez, le préfet de police des Bouches-du-Rhône. Le dispositif demeure exceptionnel avec des ratios inédits » de forces de l’ordre autour de la fan zone du Prado et du stade, mais aussi en centre-ville où 400 militaires du dispositif Sentinelle patrouilleront.

« Je ne crains rien en particulier, on s’est préparé à tout, pense Ziad Khoury, le directeur de la sécurité de l’Euro. Il y aura des incidents mais on sait réagir de manière coordonnée »

​Onze caméras de surveillance, installées dans la fan zone, aux abords du Vélodrome et sur la « fan walk », entre le stade et le Prado, vont compléter les moyens humains.

Les six soirs de matches, environ un millier de policiers seront mobilisés autour du stade et du Prado. Dans le Vélodrome, 1.100 agents privés, soit un agent pour 70 personnes environ, vont être mobilisés. Fouilles et palpations seront de mises à l’entrée.

Comme dans la fan zone de 80.000 places, la deuxième plus importante de France derrière celle de Paris. Selon la fréquentation, près de 650 agents de sécurité pourront y être déployés. « La sécurité n’est pas tout mais elle a été au cœur de nos préoccupations », indique Caroline Pozmentier, l’adjointe au maire déléguée à la sécurité.

La fan zone du Prado.
La fan zone du Prado. - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Un arrêté municipal interdira la baignade de 19 heures à 5 heures, avec la pose de filets de sécurité pour la matérialiser. La surveillance sera aussi effective en mer avec des patrouilles de police au large. Le survol par les autorités sera aussi autorisé, comme au stade.

Deux matches sensibles

Pour limiter les risques d’affrontements entre supporters, la fan zone sera notamment scindée en deux parties distinctes de 40.000 places chacune, comportant chacune un écran géant. Car Marseille doit accueillir deux matches sensibles, Angleterre-Russie le 11 juin, et Pologne-Ukraine le 21 juin.

« Sur ces matches sensibles, nous ne sommes pas plus inquiets que cela mais nous serons attentifs, promet Laurent Nuñez. Nous sommes davantage préparés à ce genre de situation que nous ne l’étions en 1998 ».

Lors de la Coupe du monde organisée en France, des affrontements violents avaient eu lieu à Marseille en marge d’un match Tunisie-Angleterre. Entre six et dix policiers de chacun des pays dont l’équipe nationale jouera au Vélodrome viendront aider les policiers Français à identifier les supporters à risques.

>> Euro 2016: Le hooligan anglais «Pig of Marseille» veut s’en prendre aux musulmans en France

« Nous souhaitons que cette manifestation soit une fête, explique aussi Brice Robin, le procureur de la République de Marseille. En revanche, toute action violente pendant la durée de la compétition envers les représentants de l’autorité fera l’objet d’une comparution immédiate ». Le parquet requerra systématiquement des interdictions de stade ou de territoire. Il a par ailleurs annoncé le doublement des capacités de la chambre de comparution immédiate du tribunal de Marseille.