Marseille: Nouvelle manifestation des opposants à la loi travail

SOCIAL Les salariés de la pétrochimie, des transports ou encore du secteur public ont manifesté…

20 Minutes avec AFP

— 

La manifestation du 2 juin à Marseille.
La manifestation du 2 juin à Marseille. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Entre 45 000 manifestants anti loi travail selon les syndicats, et 3 600 personnes selon la police ont défilé jeudi à Marseille, avec en bonne place les travailleurs CGT de Fos-sur-Mer, où se situent d’importantes installations pétrolières.

>> Bouches-du-Rhône: Le militant de la CGT renversé est toujours dans le coma

Une foule dense de salariés de la pétrochimie, des transports ou encore du secteur public s’est massée en bas de la Canebière vers 11 h 00, sous de nombreux drapeaux de la CGT. « La régression sociale ne se négocie pas », proclamait une banderole.

« On ne lâche rien »

« Ce n’est pas nous qui allons lâcher » dans le bras de fer avec le gouvernement, a déclaré à l’AFP Pascal Galeote, secrétaire CGT du Port de Marseille, estimant que « la pression sur l’activité économique commençait à se faire sentir ».

Dans les Bouches-du-Rhône, deux raffineries sur trois sont toujours en grève, et presque toutes les unités de production pétrochimiques du département sont perturbées, selon la CGT, qui a recensé 200 arrêts de travail dans les entreprises du département.

« On ne lâche rien ! », tonnait dans le cortège Farid, l’un des salariés du Grand port maritime de Marseille (GPMM). « Ils ont intérêt (à retirer le projet de réforme du Code du travail) », parce que « sinon, l’Euro, ils ne pourront pas l’organiser ! », a-t-il dit.

Soutien de la fédération syndicale mondiale

Venu apporter son soutien aux manifestants, un syndicaliste grec, George Mavrikos, secrétaire général de la Fédération syndicale mondiale (FSM), a demandé « au gouvernement français qu’il retire ce crime contre tous les travailleurs » que constituerait la loi travail.

« Votre victoire sera la victoire de tous les travailleurs du monde ! », a-t-il lancé au mégaphone en direction de la foule, depuis le camion de la CGT.