Qui est Hervé Ghevontian, l'avocat qui veut diriger l'OM?

FOOTBALL Le juriste a un passif politique dans la région...

C.L.

— 

Hervé Ghevontian, avocat marseillais et candidat à la succession de Vincent Labrune à l'OM.
Hervé Ghevontian, avocat marseillais et candidat à la succession de Vincent Labrune à l'OM. — France3

Sa moustache finement taillée et ses yeux rieurs lui donnent un petit côté Edwy Plenel. Mais Hervé Ghevontian n’a rien d’un journaliste. Le candidat à la succession de Vincent Labrune est avocat. Le juriste s’est déclaré fin avril, par un simple courrier adressé à Margarita Louis-Dreyfus. Le Marseillais de 60 ans a expliqué vouloir offrir un projet de transition à l’Olympique de Marseille, « apaiser » le club en attendant un repreneur, comme il l’a répété dans différentes interviews. Mais qui est Hervé Ghevontian ?

Avocat de Zidane et Marcel Dib

L’homme est surtout connu pour avoir été le conseil de l’OM entre 1988 et 1995, années du sacre en Ligue des champions et du scandale OM-Valenciennes. La période Bernard Tapie, donc, pas forcément la plus reluisante pour le club.

Hervé Ghevontian a par la suite représenté d’illustres joueurs, comme Marcel Dib (à l’OM entre 1994 et 1996) ou Zidane, dont il était encore l’avocat en 2006. Il le dit lui-même, ses connexions sont nombreuses dans le monde du football et il a gardé de très bons contacts avec certains responsables marseillais actuels, comme ses anciennes gloires. Jean-Pierre Papin, a déjà annoncé son intention de le suivre dans son projet. Il pourrait occuper le poste de directeur sportif. Eric Di Meco a lui confié  tout le bien qu’il pensait du juriste.

Mais la vraie spécialité du candidat, c’est le droit pénal, qu’il exerce depuis son bureau de la rue Grignan, dans le 1er arrondissement de Marseille. En 2011, il représentait par exemple la famille de deux victimes d’un assassinat perpétré au bar Le Forbin, à Gardanne.

Deux fois candidat à la mairie

L’avocat exerce aussi en politique. Ghevontian a été deux fois candidat à la mairie de Cabriès, commune de 8.000 habitants entre Aix-en-Provence et Marseille. En 2001 et 2008, il a pris la tête de la liste de centre droit, « Rassembler Cabriès-Calas ». Lors de sa deuxième tentative, il a accepté de s’unir au rassemblement « Demain Cabriès ». Victorieux, le groupe ne lui confiera cependant aucune responsabilité pendant sa mandature. Sans étiquette, l’avocat voulait tenter à nouveau sa chance en 2014, mais a gentiment été écarté par « Demain Cabriès ». Lui qui se disait « trahi » il y a deux ans, reste une personnalité reconnue et appréciée du coin.

Et sa candidature à la présidence de l’Olympique de Marseille a « un avantage, faire parler de lui à Cabriès, note un observateur de la vie politique locale. C’est bien ce qu’il s’est passé ces derniers jours. On a beaucoup parlé d’un homme qui n’était plus qu’un souvenir pour certains. » Ce, à moins de quatre ans de nouvelles élections municipales.

A ce jour, Hervé Ghevontian n’a toujours reçu aucune réponse de la propriétaire de l’OM, Margarita Louis-Dreyfus.