Marseille: Nouvelle journée de mobilisation contre la loi travail jeudi

SOCIETE Les opposants à la loi ont déjà mené des actions...

A.R.

— 

Au tunnel Prado Carénage
Au tunnel Prado Carénage — BORIS HORVAT / AFP

Les opposants à la loi travail se mobilisent à nouveau ce jeudi. Une manifestation pour demander le retrait de la loi est prévue à partir de 10 h 30 depuis le Vieux-Port. Les syndicats prévoient également de multiplier les actions dès 8 heures jeudi matin.

>> EN DIRECT. Essence: A la raffinerie de Port-Jérôme, les grévistes ont été remplacés par des salariés en repos

Opération tunnel Prado Carénage gratuit

Le gouvernement « ne laisse d’autre choix aux salariés, pour faire entendre leurs légitimes revendications, que de radicaliser leurs actions, estime Patrick Rué, le secrétaire général FO des Territoriaux dans un communiqué. Les Territoriaux FO soutiennent tous leurs camarades engagés dans des actions dans le Département comme dans tout le pays. »

La CGT prévoit aussi des actions ciblées. Mercredi déjà, près de 200 cheminots et des agents du port, emmenés par la CGT, ont défilé de la gare Saint Charles à Castellane. Au tunnel Prado carénage, les opposants à la loi travail, qui se sont heurtés un temps aux CRS provoquant bousculades et utilisation de spray lacrymogènes, ont organisé une opération « péage gratuit ». Le tube a ensuite été fermé, entraînant des bouchons autour du bassin de carénage.

Le mouvement s’est durci depuis mardi, après le déblocage musclé par la police des accès à la raffinerie Esso et au dépôt de carburants de Fos-sur-Mer, occupés par la CGT depuis dimanche.

>> Marseille: Après le déblocage du site de Fos, le conflit se durcit

Le carburant, nerf de la guerre

La CGT du GPMM et de Fluxel a ainsi appelé mardi à un arrêt de travail « jusqu’au vendredi 27 mai ». Vingt-neuf navires transportant des vracs liquides, hydrocarbures et gaz, sont touchés par le mouvement de grève sur les terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et de Lavera, a souligné l’AFP, citant le GPMM.

Des bateaux en rade à Fos.
Des bateaux en rade à Fos. - BORIS HORVAT / AFP

Selon la CGT, il y aurait entre « 70 % et 80 % » de grévistes dans les trois raffineries, Esso à Fos, Ineos à Lavera et Total à La Mède. Cette situation provoque une ruée des automobilistes vers les stations-service.

Dans le Var, le préfet a appelé les automobilistes « au civisme et à ne pas modifier leurs habitudes de consommation afin d’éviter les files d’attente ». Si la préfecture a levé les réquisitions de 10 stations-service du département, les restrictions de carburant restent en vigueur.

>> Pénurie de carburants: Votre station-essence est-elle à sec?

La distribution est limitée pour les véhicules légers à 20 euros par prise pour l’essence et l’essence sans plomb et à 15 euros par prise pour le gazole et le gaz de pétrole liquéfié. Dans les Bouches-du-Rhône, aucun arrêté de restriction ou de réquisition n’est prévu, selon la préfecture.

>> Marseille: Les perturbations dans les transports jeudi