Bataille de chiffres sur les HLM

Frédéric Legrand - ©2007 20 minutes

— 

Succès total ou effet de manche ? Les constructions de logements devraient à nouveau être au centre des débats ce matin, à l'occasion du conseil municipal de Marseille. Danielle Servant, adjointe (UMP) à l'habitat, certifie que l'objectif, fixé par la communauté urbaine, de 1 500 logements sociaux chaque année est atteint à Marseille. « Nous sommes à 1 492 logements programmés, auxquels s'ajoutent plus de 200 réhabilités », assure l'élue. L'opposition relativise : « Ce n'est pas parce qu'un appartement a ses financements qu'il est construit, note le groupe socialiste. Chaque année, la mairie nous sort les mêmes chiffres, et au final on a que 600 logements réellement livrés par an. » En cause : les délais de chantier et d'instruction des dossiers. Pour accélérer la cadence, la mairie a décidé cet été de ne plus envoyer aux maires de secteur les demandes de permis de construire. Habituellement, les maires d'arrondissement sont censés donner un avis consultatif sur ces dossiers. Ils pourront continuer à le faire, mais en allant consulter les documents au service urbanisme de la mairie centrale. « J'ai à peu près un millier de permis à étudier chaque année, proteste Frédéric Dutoit, maire (PC) des 15e et 16e arrondissements. C'est une manoeuvre pour nous empêcher d'être informés et d'informer la population de certains projets immobiliers. » Les groupes PC et PS envisagent de saisir la justice pour forcer la mairie à revenir à l'ancien système.